15 conseils pour bien nourrir les tout-petits et les enfants d’âge préscolaire

Ce n’est pas toujours facile de bien nourrir les tout-petits. Voici donc 15 conseils afin de vous assurer qu’ils mangent bien et qu’ils prennent de bonnes habitudes alimentaires dès leur plus jeune âge.

  • Après l’âge de 12 mois, servez tous les jours environ 2 tasses de lait entier à la place des préparations pour nourrissons. Puis, après 2 ans, passez progressivement au lait plus faible en gras.
  • Les « fixations » alimentaires sont fréquentes. D’ordinaire, l’apport en nutriments d’un tout-petit s’équilibre avec le temps. Les goûts et les dégoûts alimentaires doivent être respectés tant qu’ils ne sont pas excessifs et ne deviennent pas une source de stress important pour la famille.
  • Offrez aux enfants une variété d’aliments pour qu’ils prennent de saines habitudes alimentaires qui dureront toute leur vie.
  • Il est important que les parents, frères et sœurs donnent le bon exemple. Les enfants apprennent en imitant ceux qui les entourent.
  • Les repas devraient être servis presque toujours aux mêmes heures de la journée.
  • La plupart des enfants profitent davantage de plus petits repas entrecoupés de collations nutritives que de deux ou trois gros repas.
  • Les repas doivent être des moments agréables et relaxants.
  • Les enfants devraient être autorisés à manger seuls en se servant de leurs doigts ou d’une cuillère si c’est ce qu’ils veulent.
  • Laissez manger vos enfants jusqu’à ce qu’ils en aient assez. Ne forcez jamais un enfant à manger et n’utilisez jamais les aliments comme récompense.
  • Profitez du fait que votre enfant est affamé pour lui présenter de nouveaux aliments.
  • Les petites portions passent souvent mieux que les grosses portions qui peuvent être décourageantes. Règle simple : une cuillère à soupe d’aliment pour chaque année d’âge, avec possibilité d’en rependre selon l’appétit.
  • Les enfants de moins de 3 ou 4 ans ne devraient pas manger d’aliments petits et ronds, durs ou difficiles à mâcher puisqu’ils présentent un risque d’étouffement. Les raisins, hot-dogs, bonbons durs, noix, maïs soufflés et carottes crues sont quelques exemples d’aliments à éviter.
  • Les amuse-gueule sont mieux acceptés que les aliments qui doivent être mangés avec une fourchette ou une cuillère.
  • L’activité physique pratiquée tous les jours contribue à un mode de vie sain.
  • Et n’oubliez pas que les repas font partie du temps de qualité que l’on passe en famille tous les jours.

Programme d’alimentation pédiatrique

Salle : A 03.3138, site Glen

Prendre un rendez-vous : 514 412-4400, poste 22334
Télécopie : 514-412-4280