Les enfants et l’énurésie nocturne

Bien que l’énurésie nocturne soit agaçante pour les parents, elle est normale et fait partie de l’enfance. Mouiller son lit (ce qu’on appelle « énurésie nocturne » en langage médical) est assez fréquent chez les jeunes enfants de 5 ans et moins, en particulier chez les garçons. On estime qu’aux États-Unis, jusqu’à 7 millions d’enfants mouillent leur lit régulièrement, et qu’un enfant de 5 ans sur 5 vit ce problème.

Les causes de l’énurésie ne sont pas bien connues. Quand la vessie d’un bébé se remplit d’urine à un certain niveau, elle se contracte automatiquement et se vide. Au fur et à mesure qu’un enfant grandit, son cerveau commence à recevoir des messages de la vessie pleine et lui renvoie des messages pour l’empêcher de se vider automatiquement et attendre que l’enfant décide de le faire lui-même. La plupart des enfants qui mouillent leur lit ne se réveillent pas, même lorsque leur vessie est pleine. Certains enfants ont simplement une vessie de faible capacité, ce qui cause l’énurésie. On dispose aussi de données indiquant qu’il y a, dans le système de certains enfants qui mouillent leur lit, une carence en HAD, l’hormone antidiurétique qui permet aux reins de retenir plus d’eau et donc de moins remplir la vessie pendant la nuit. Par ailleurs, l’énurésie nocturne semble être héréditaire. Une recherche indique que si les deux parents mouillaient leur lit, la possibilité que l’enfant mouille le sien s’élève à 70 pour cent. Dans environ 1 pour cent des cas d’énurésie, on peut relier le problème à une infection urinaire ou à un autre problème médical; il est donc conseillé aux parents dont l’enfant mouille son lit, et en particulier si l’enfant ne le faisait plus depuis un certain temps, d’appeler un spécialiste de la santé pour discuter d’éventuels tests d’urine pour l’enfant.

Après être devenus propres pendant la journée, ce qui survient vers l’âge de 4 ans ou avant,  plusieurs enfants peuvent traverser une brève période pendant laquelle ils mouillent leur lit. Heureusement, la plupart des enfants surmontent cela après 4 ou 5 ans et restent au sec toute la nuit. À 10 ans, seulement un enfant sur 20 a encore des problèmes d’énurésie nocturne. Mais parce que chaque enfant est différent, il est difficile d’évaluer quand chacun va cesser de mouiller son lit. Seulement 1 à 2 pour cent des enfants qui mouillent leur lit ont encore des problèmes à 15 ans.

Il est important de bien comprendre que l’énurésie n’est pas un problème émotif, d’apprentissage ou de comportement, et que l’enfant ne mouille pas son lit intentionnellement. C'est pourquoi les spécialistes conseillent aux parents de ne jamais punir un enfant parce qu’il mouille son lit, pas plus qu’ils ne le chicaneraient d’avoir un rhume. Les parents doivent aussi savoir qu’un facteur de stress, comme la naissance d’un frère ou d’une sœur, un divorce ou tout autre changement majeur, peut faire que l’enfant qui est propre et n’a jamais mouillé son lit commence à le faire.

Il existe plusieurs façons d’aider l’enfant à rester au sec jusqu’à ce qu’il surmonte le problème, dont limiter l’ingestion de liquides avant d’aller au lit, réveiller l’enfant à différents moments de la nuit pour le conduire aux toilettes, et lui donner des médicaments. Certains traitements peuvent aider l’enfant à régler son problème d’énurésie nocturne. C’est le cas de l’alarme, un dispositif sensible à l’humidité que l’on attache au pyjama et qui réveille l’enfant par un signal sourd ou une vibration. L’alarme aide l’enfant à apprendre à sentir quand sa vessie est pleine et quand il est sur le point de mouiller son lit. Mais l’inconvénient de cette méthode, c’est que l’enfant qui mouille son lit ne se réveille pas toujours au signal d’alarme. Une autre méthode consiste à entraîner la vessie par des exercices spéciaux servant à l’étirer ou la conditionner pour contrôler le besoin d’uriner.

Que faire

Pour réduire le nombre de fois que votre enfant mouille son lit, restreignez la quantité de liquide, notamment les boissons contenant de la caféine (cola), après le souper. Réveillez aussi l’enfant à plusieurs reprises pendant la nuit pour le conduire aux toilettes. Si votre enfant de plus de 6 ans mouille encore son lit, parlez-en à son médecin. Selon les antécédents de votre enfant, le médecin pourrait vouloir l’examiner pour écarter la possibilité d’autres problèmes médicaux sous-jacents.
 
Utiliser les médicaments judicieusement

Plusieurs médicaments sont offerts pour soigner l’énurésie nocturne, mais certains ont des effets indésirables. Parmi les choix offerts, on trouve une forme synthétique de l’hormone HAD, la desmopressine (en vaporisateur nasal ou comprimé), qui retient l’eau et réduit temporairement le besoin d’uriner. Discutez avec votre médecin pour savoir si votre enfant a besoin d’un médicament et lequel lui conviendrait. Un spécialiste pourrait recommander la combinaison d’un médicament et d’une autre méthode de traitement.

Conseils en cas d’énurésie
  • À chaque fois que l’enfant découche, apportez des culottes absorbantes pour retenir les fuites, ainsi qu’un pyjama supplémentaire. Il existe aussi pour les plus grands enfants des culottes absorbantes jetables pour la nuit, qu’ils peuvent porter lors d’épisodes d’énurésie, évitant ainsi les stigmates de la couche ou du lit mouillé.
  • Rassurez l’enfant en lui disant que des millions d’enfants ont le même problème et que la plupart le règlent d’eux-mêmes.
  • Ne permettez pas aux autres membres de la famille, notamment aux frères et sœurs, de taquiner un enfant qui mouille son lit.
  • Jusqu’à ce que l’enfant reste au sec, placez une housse de plastique entre le drap et le matelas.
  • Minimisez l’importance des épisodes d’énurésie et encouragez en privé les efforts que fait l’enfant pour rester au sec.
  • Soyez sensible aux émotions de l’enfant qui mouille son lit. Ne punissez et ne blâmez jamais un enfant pour avoir mouillé son lit. Et ne forcez pas l’enfant à contrôler sa vessie la nuit avant que son corps n’y soit prêt.

Consultez un médecin si: 

  • Un enfant entre 5 et 6 ans mouille son lit régulièrement 
  • Un enfant de tout âge mouille son lit après être resté au sec pendant une longue période



01-09-06 Hôpital de Montréal pour enfants - SW