Alimentation pédiatrique

Le programme d’alimentation pédiatrique de L’Hôpital de Montréal pour enfants fournit des services aux enfants ayant des troubles alimentaires, que l’enfant ait ou non déjà obtenu un diagnostic. 

Dep

Qui nous sommes

Le programme d’alimentation pédiatrique de L’Hôpital de Montréal pour enfants fournit des services aux enfants ayant des troubles alimentaires, que l’enfant ait ou non déjà obtenu un diagnostic. Cependant, la priorité est accordée aux enfants dont on connaît le diagnostic, qui présentent une prise de poids insuffisante ou qui dépendent d’une sonde d’alimentation.

Les enfants aiguillés vers le programme ont de quelques mois à quatre ans. Le traitement dépend du type de trouble d’alimentation. Chez l’enfant dépendant d’une sonde d’alimentation, le personnel prévoit un processus graduel (un protocole) pour qu’il transite vers l’alimentation orale (par la bouche). Le protocole est adapté à l’enfant et à sa famille. Au besoin, le personnel fait appel à des professionnels extérieurs au programme d’alimentation pédiatrique. De plus, au cours du processus, les psychologues recourent à la psychoéducation et, si c’est nécessaire, à la psychothérapie de soutien.

Les enfants dont la prise de poids est insuffisante reçoivent un soutien nutritionnel et, dans bien des cas, un traitement aux stimulants de l’appétit, en plus de restructurer l’heure des repas et de donner l’exemple d’interactions pendant les repas. Les ergothérapeutes s’attachent à aider l’enfant à acquérir des aptitudes à s’alimenter et à réduire les hypersensibilités orales.

Les enfants qui adoptent un comportement perturbateur aux repas sont traités par des techniques comportementales liées à l’analyse comportementale. L’objectif global consiste à favoriser un comportement normal au repas à la maison et à réduire les consultations à l’hôpital, ce qui améliore la qualité de vie des enfants et de leur famille.

Le personnel du programme donne parfois des consultations à des services communautaires de deuxième ligne lorsqu’on leur en fait la demande. 

Notre histoire

La première clinique de troubles alimentaires a été mise sur pied en 1988 par trois professionnels dévoués de L’Hôpital de Montréal pour enfants. Plusieurs années plus tard, en 1996, une ergothérapeute a lancé la clinique de dysphagie pour compléter les services offerts aux enfants ayant des troubles de déglutition.

Sous la direction de madame Maria Ramsay, docteure en pédopsychologie responsable de la création de la clinique des troubles alimentaires, les services ont pris de l’expansion afin de soigner des troubles alimentaires plus complexes. En 2008, le gouvernement du Québec a approuvé la fusion des deux cliniques pour créer l’actuel Programme d’alimentation pédiatrique (PAP), selon les objectifs suivants :

  1. Fournir des soins tertiaires aux enfants du Québec qui présentent des troubles alimentaires ou un retard de croissance.
  2. Offrir une formation aux futurs professionnels de la santé.
  3. Encourager et orienter la recherche dans le domaine des troubles alimentaires.
Notre équipe

Le Programme d’alimentation pédiatrique propose une approche multidisciplinaire (rassemblant des personnes de diverses spécialités) pour évaluer et traiter les nourrissons et les enfants ayant divers troubles alimentaires. Cette approche associe les compétences de psychologues cliniciens, de nutritionnistes, d’ergothérapeutes, d’une spécialiste du comportement et d’une gastroentérologue. Une secrétaire à l’accueil et coordonnatrice des services aux patients du programme s’assure que les familles progressent harmonieusement dans le processus d’évaluation et de traitement.

Membres du personnel

  • Rena Birnbaum, M. Sc., ergothérapeute 
  • Nathalie Carr, M. Sc., ergothérapeute
  • Michelle Lyon, MA, spécialiste du comportement 
  • Chantal Martel, Ph. D., psychologue 
  • Cinthia Olivier, P.Dt., nutritionniste 
  • Line Parent, B. Sc., ergothérapeute 
  • Mafalda Porporino, Ph. D., psychologue 
  • Maria Ramsay, Ph. D., psychologue
  • Docteure Ana Sant’Anna, gastroentérologue
  • Catherine Zygmuntowicz, Ph. D., psychologue 
Milieu de soins

Le Programme d’alimentation pédiatrique offre des services à deux endroits : aux bureaux du développement de l’enfant situé au deuxième étage de L’Hôpital pour enfants de Montréal, et au sous-sol d’un établissement distinct, Les Tourelles. Aux Tourelles, les salles de traitement sont pourvues des jouets motivationnels, des aliments et de l’équipement nécessaire pour les interventions en matière de comportement et d’ergothérapie. Selon le traitement retenu, le patient peut être suivi à l’unité hospitalière ou aux Tourelles. Au nouveau CUSM, le Programme d’alimentation pédiatrique sera situé aux services de développement et de comportement du cerveau et de la santé paramédicale.

Nos services

Le Programme d’alimentation pédiatrique procure un traitement de soutien empirique aux enfants ayant des troubles alimentaires, axé sur la famille et la culture. Les troubles alimentaires incluent une prise de poids insuffisante, la dépendance à la sonde d’alimentation, la détresse et l’anxiété devant de nouvelles saveurs ou de nouvelles textures, le manque de motivation à manger et les crises aux repas.

Les services suivants sont offerts aux patients en consultations externes :

Clinique des troubles alimentaires : Toutes les évaluations initiales des troubles alimentaires ont lieu à la clinique des troubles alimentaires par l’un des pédopsychologues. Ces évaluations consistent à observer la régulation de l’appétit, la capacité de l’enfant à manger ainsi que les comportements et les interactions de la mère et de l’enfant pendant un repas. Des évaluations de nutritionnistes et d’ergothérapeutes suivent, au besoin. Une gastroentérologue surveille la médication et les problèmes médicaux de l’enfant en général. La clinique offre aux mères des services de psychoéducation et une psychothérapie de soutien, associés à une intervention comportementale auprès de la dyade mère-enfant. De plus, les pédopsychologues de la clinique participent régulièrement à l’enseignement et à la supervision des stagiaires en psychologie et en médecine, sans compter qu’ils collaborent aux divers autres services médicaux de l’hôpital.

Clinique de dysphagie : La clinique de dysphagie fournit une évaluation spécialisée des troubles de déglutition (la difficulté à avaler) et une fluoroscopie (une technique d’imagerie faisant appel à la radiographie).

Unité d’alimentation intensive : L’unité d’alimentation intensive dispense des soins plus intensifs aux enfants qui dépendent d’une sonde d’alimentation ou dont les troubles alimentaires exigent une approche plus intensive. Cette unité se divise en deux programmes :

  1. Unité de traitement sensorimoteur : Ce traitement fait appel à une approche sensorimotrice auprès d’un enfant ou d’un groupe d’enfants incapables de manger ou qui ressentent de la détresse devant de nouveaux aliments ou de nouvelles textures.
  2. Unité de traitement comportemental : Ce traitement se fonde sur l’analyse appliquée du comportement et sur des techniques connexes conçues pour les enfants dont les comportements alimentaires sont plutôt de nature perturbatrice.
Référer un patient 

Salle : A 03.3138, site Glen

Prendre un rendez-vous : 514 412-4400, poste 22334
Télécopie : 514-412-4280