Néonatologie (L’unité de soins intensifs néonatals)

L’unité de soins intensifs néonatals de l’HME accueille principalement des enfants qui présentent des malformations congénitales cardiaques, intestinales ou rénales, des complications de la prématurité comme l’entérocolite nécrosante ou la bronchodysplasie pulmonaire, ou d’autres anomalies nécessitant l’intervention de spécialistes en pédiatrie ou chirurgie. Si un enfant reçoit un diagnostic d’anomalie cardiaque avant ou après sa naissance, il sera soigné à la fois par des cardiologues pédiatriques, des chirurgiens cardiovasculaires et des néonatologistes. Il en sera de même pour les autres spécialités médicales ou chirurgicales.

L’unité de soins intensifs néonatals (USIN) de l’Hôpital Royal Victoria (HRV) accueille quant à elle des nouveau-nés prématurés issus de grossesses à risque. La ventilation invasive et non invasive et la ventilation à haute fréquence comptent parmi les technologies offertes à l’USIN de l’HRV. L’USIN de l’HME offre en plus la ventilation par jet, l’hypothermie thérapeutique, l’hémodialyse, la dialyse péritonéale ainsi que le soutien préopératoire et postopératoire aux nouveau-nés qui doivent être opérés.

Vertical Tabs

Notre histoire

L’unité des soins intensifs néonatals (USIN) de l’Hôpital de Montréal pour enfant (HME) a été créée en 1957. C’est dans les années 1970, sous la gouverne de la Dre Mary Ellen Avery, chef du service de pédiatrie, que cette unité a pris son envol et a acquis sa renommée grâce à sa recherche et au traitement des maladies respiratoires du nouveau-né. Quant à l’unité de soins intensifs néonatals de l’Hôpital Royal-Victoria (HRV), son directeur, le Dr Robert Usher, inventait en 1958 une aiguille qui permettait d’administrer des liquides à de très petits bébés. Depuis, ces deux unités ont participé au développement de nombreuses avancées thérapeutiques, comme l’utilisation du surfactant et du monoxyde d’azote, le transport néonatal, l’oxygénation par membrane extracorporelle, la ventilation à haute fréquence et le refroidissement corporel, qui ont fait de la néonatologie ce qu’elle est aujourd’hui. En effet, c’est à l’Hôpital de Montréal pour enfants que ces technologies ont été introduites pour la première fois au Québec.  

Innovations

1990 : Création de la première équipe de transport néonatal au Québec spécialement vouée au transport terrestre de nouveau-nés instables.

1991 : Début du programme provincial d’oxygénation par membrane extracorporelle destiné à fournir une assistance aux  nouveau-nés en insuffisance respiratoire sévère qui ne répondent pas aux traitements conventionnels.

1995 : Premier centre au Québec à administrer du monoxyde d’azote pour le traitement de l’hypertension pulmonaire.

1995 : Premier centre au Québec à utiliser la ventilation à haute fréquence dans le traitement de l’insuffisance respiratoire sévère.

1994 : Début du projet pilote des infirmières praticiennes spécialisées en néonatologie visant à prodiguer des soins avancés aux nouveau-nés dans un contexte interdisciplinaire. Ce projet a donné lieu en 2006 au programme provincial de formation des infirmières praticiennes spécialisées en néonatologie.

2000 : Première procédure EXIT (EX utero Intrapartum Treatment) pratiquée à l’HME sur un nouveau-né atteint d’une tumeur cérébrale comprimant ses voies respiratoires.

2008 : Début du programme d’hypothermie thérapeutique visant à traiter les bébés nés après 36 semaines de gestation et ayant subi une asphyxie périnatale.

2010 : Début de l’acquisition d’images par résonnance magnétique (IRM) sans sédation.

2011 : Premier centre au Québec à utiliser la ventilation par jet à haute fréquence dans le traitement d’un nouveau-né atteint d’une maladie pulmonaire sévère.

Notre équipe

Les unités de soins intensifs néonatals comptent sur plusieurs équipes interdisciplinaires pour soigner les nouveau-nés gravement malades. Ces équipes sont composées de néonatologistes, de pédiatres, d’infirmières praticiennes spécialisées, d’infirmières cliniciennes, d’inhalothérapeutes, de pharmaciens, de nutritionnistes, de travailleurs sociaux, d’ergothérapeutes et d’autres consultants, ainsi que d’étudiants, de résidents et de boursiers de recherche qui viennent acquérir une formation clinique et de recherche.

L’équipe de diagnostic et de traitement fœtal réunit l’Hôpital de Montréal pour enfants (HME), l’Hôpital Royal Victoria (HRV) et l’Hôpital général juif (HGJ). L’équipe reçoit en consultation prénatale les mères dont le fœtus présente une anomalie congénitale (malformation cardiaque, intestinale ou autre anomalie présente à la naissance) pour les conseiller, les traiter et les soutenir.

Une équipe de transport, basée à l’HME, s’occupe de transporter et de traiter les nourrissons venus au monde à l’extérieur de l’HME ou de l’HRV dont l’état est instable et qui ont besoin de soins spécialisés.

L’équipe de la clinique néonatale offre des services d’évaluation du développement et de suivi à long terme (jusqu’à l’âge scolaire) aux enfants qui ont besoin de soins interdisciplinaires. Elle inclut une équipe de liaison qui assure la continuité des soins lorsque les enfants ne nécessitent plus de soins intensifs et sont transférés à l’étage.

Chef de service : 

Dre Thérèse Perreault, chef de division

Personnel

  • Dr Louis Beaumier
  • Mireille Béchard, consultante en lactation
  • Dr Marc Beltempo
  • Lyne Boisvert, Coordonnatrice des congés
  • Andréane Pharand,  coordonnatrice des soins infirmiers pour le programme de néonatologie du CUSM
  • Patricia Grier, éducatrice en développement de soins profesionnelles
  • Rose Boyle, infirmière spécialisée en néonatologie 
  • Melinda Di Minno, travailleuse sociale  
  • Martine Claveau, infirmière spécialisée en néonatologie 
  • Dr. Élise Couture
  • Dr. Daniel Faucher
  • Dr. Richard Gosselin
  • Dr. May Khairy
  • Dr. Louise Koclas
  • Diane Lalonde, éducatrice en développement de soins profesionnelles, co-directorice, Équipe de transport
  • Philippe Lamer, infirmier spécialisée en néonatologie 
  • Marie-Éve Moreau, infirmière spécialisée en néonatologie 
  • Linda Morneault, infirmière spécialisée en néonatologie 
  • Dr. François Olivier
  • Dr. Michelle Pepin
  • Lynn Lauzon, Nurse Manager
  • Nathalie Andraos, Nutritionniste
  • Rebecca Chant, Nutritionniste
  • Emilie Hébert, Nutritionniste
  • Margarida Ribiero da Silva, infirmière spécialisée en néonatologie 
  • Dr. Guilherme Sant' Anna
  • Marie Laberge, travailleuse sociale  
  • Angela Heguy-Johnston, travailleuse sociale  
  • Christine Labelle, ergothérapeute
  • Sarah Milton, ergothérapeute
  • Dr. Pia Wintermark
  • Dr. Wissam Shalish
  • Dr. Gabriel Altit
  • Sarah Asselin, infirmière spécialisée en néonatologie 
  • Tiffany Mathieu, infirmière spécialisée en néonatologie 
  • Olga Kazantseva, infirmière spécialisée en néonatologie 
  • Emilie St-Germain, infirmière spécialisée en néonatologie 
  • Andréa Martel-Bucci, infirmière spécialisée en néonatologie 
  • Laila Wazneh, infirmière spécialisée en néonatologie 
Programmes et services

Grossesses à risque élevé

Dans le contexte d’une grossesse à risque (travail prématuré, malformation congénitale ou pathologie de la mère présentant un danger pour la mère ou le fœtus), la famille rencontre l’équipe d’obstétriciens et de néonatologistes qui l’entourera pendant et après l’accouchement. En cas de diagnostic précoce d’anomalie fœtale, l’équipe de diagnostic et de traitement assure un suivi auprès des parents en les informant bien sur le diagnostic, le pronostic, les traitements, ainsi que les interventions possibles pendant la grossesse ou après l’accouchement. Cette équipe est composée de généticiens, de spécialistes en chirurgie et en médecine fœto-maternelle, de néonatologistes, de cardiologues, de néphrologues et d’infirmières.

Équipe de transport néonatal

L’équipe de transport néonatal donne des soins aux nouveau-nés dont l’état est instable ou requiert des soins spécialisés offerts seulement par des centres de soins tertiaires. Cette équipe comprend une infirmière et une inhalothérapeute spécialement formées pour le transport. Un néonatologiste accompagne l’équipe si nécessaire. L’équipe se déplace en ambulance jusqu’à Hull, Québec, La Tuque ou Sherbrooke avec tout l’équipement nécessaire pour stabiliser le nouveau-né.

Programme de soutien aux intervenants

Le programme de soutien aux intervenants offre formation et soutien aux équipes de médecins, d’infirmières et d’inhalothérapeutes des centres référents.  En plus d’offrir une formation en réanimation néonatale ou en stabilisation du nouveau-né, le personnel du programme peut procéder à des analyses de cas, ou encore assurer la formation et le soutien pour l’implantation de nouvelles technologies. 

Traitement par hypothermie

En 2008, l’HME a mis en place un programme de traitement par hypothermie (refroidissement) pour les nouveau-nés d’au moins 36 semaines de gestation qui ont souffert d’asphyxie à la naissance. Depuis le début, 180 patients nous ont été transférés et environ 40 % ont pu être traités par hypothermie. 

Formation des infirmières praticiennes spécialisées en néonatologie

Pour prodiguer des soins ultraspécialisés, il faut disposer d’équipes interdisciplinaires hautement fonctionnelles. Ce besoin a donné lieu au projet pilote des infirmières praticiennes spécialisées en néonatologie, dirigé par le Dr Eugene Outerbridge, puis à la création du centre de formation provincial affilié à l’Université McGill. 

Les deux unités de soins intensifs néonatals du CUSM accueillent le programme provincial de formation des infirmières praticiennes spécialisées (IPS) en néonatologie de l’Université McGill. Ces infirmières s’occupent du nouveau-né et de sa famille pendant la période néonatale. Elles peuvent :

  • participer à la consultation prénatale;
  • participer à la stabilisation d’un nouveau-né en salle d’accouchement;
  • assister le médecin traitant dans la prise en charge du nouveau-né présentant des complications au moment de la naissance;
  • assurer le suivi du nouveau-né aux soins intensifs ou intermédiaires néonatals;
  • intervenir à l’unité mère-enfant auprès du nouveau-né présentant des signes de complication.

Elles peuvent aussi prescrire des médicaments et des examens diagnostiques, prodiguer des traitements, participer aux consultations anténatales et assurer la garde en établissement.

Pour devenir infirmière praticienne spécialisée, une infirmière doit réussir des cours de maîtrise et des stages cliniques. À ce jour, nous avons formé dix IPS et quatre sont en fin de formation. 

Formation des résidents en médecine néonatale et périnatale

Les unités de soins intensifs néonatales du CUSM sont des centres de formation pour le programme de résidence en médecine néonatale et périnatale de l’Université McGill ainsi que pour les étudiants en médecine, en soins infirmiers et en inhalothérapie. L’USIN de l’HME accueille aussi des résidents seniors en chirurgie pédiatrique et en médecine pulmonaire.

 

Recherche

Les deux unités font partie du Réseau néonatal canadien. Il s’agit d’un réseau de chercheurs qui effectuent des recherches interdisciplinaires concertées visant à améliorer la santé néonatale et périnatale au Canada et ailleurs dans le monde. 

Voici quelques activités de recherche menées par les chercheurs de ces unités.

Dre Pia Wintermark

La Dre Pia Wintermark est pédiatre et néonatologiste; elle s’intéresse à la recherche en neurologie néonatale et travaille actuellement à l’Hôpital de Montréal pour enfants et à l’Université McGill.

La Dre Pia Wintermark a fondé le NeoBrainLab en 2010. Avant de se joindre à l’Hôpital de Montréal pour enfants en juillet 2010, la Dre Wintermark a travaillé au Boston Children’s Hospital (École de médecine Harvard) à Boston, États-Unis, et à l’Hôpital universitaire de Lausanne (Université de Lausanne) en Suisse. Elle est diplômée de l’École de médecine de l’Université de Lausanne, en Suisse.

Le NeoBrainLab cherche à comprendre les causes et les conséquences des dommages au cerveau et aux yeux chez les bébés malades. Les principaux objectifs du laboratoire consistent à développer des stratégies novatrices pour prévenir ou réparer les dommages oculaires et cérébraux, et ainsi améliorer l’avenir de ces bébés. Le laboratoire fait appel à la recherche clinique, fondamentale et translationnelle pour comprendre les mécanismes sous-jacents de ces dommages oculaires et cérébraux et pour trouver des traitements novateurs susceptibles d’atténuer ces dommages chez les bébés malades.

Nous accueillons toutes les personnes motivées désireuses de travailler dans ce domaine.

Dr Gabriel Altit

  • Médecin (MDCM) - Université McGill - Montréal, Canada
  • Résidence en pédiatrie générale (FRCPC) - Université de Montréal - CHU Sainte-Justine
  • Spécialisation en néonatologie (FRCPC) - Université de Montréal - CHU-Sainte-Justine
  • Recherche en pneumologie pédiatrique / Spécialisation en échocardiographie – Université McGill – Centre universitaire de santé McGill – Hôpital de Montréal pour enfants
  • Bourse de recherche en échocardiographie néonatale – Université Stanford - Lucile Packard Children’s Hospital – Palo Alto, Californie
  • Néonatologiste
  • M. Sc. en épidémiologie clinique – Université McGill

Son programme de recherche porte sur la déformation et l’analyse rotationnelle par échocardiographie de suivi de chatoiement et échocardiographie classique chez les nourrissons prématurés présentant une hypertension pulmonaire et les nourrissons ayant une hernie diaphragmatique congénitale. Il se penchera aussi sur les marqueurs de perfusion des organes cibles au moyen de l’échocardiographie et de la spectroscopie dans le proche infrarouge, tout particulièrement chez les nouveau-nés présentant des anomalies cardiaques congénitales.

DGuilherme Sant’Anna

1.    Étude sur la régulation de température et du début sanguin cérébral dans l’encéphalopathie hypoxique ischémique traitée par hypothermie contrôlée.

2.    Étude sur la variabilité respiratoire et cardiaque comme indicateurs de succès de l’extubation.

3.    Étude sur l’issue pour les nouveau-nés atteints d’encéphalopathie hypoxique ischémique qui ne peuvent bénéficier de l’hypothermie thérapeutique : une étude prospective par observation

Dr Wissam Shalish

Dr Shalish est diplômé de la Faculté de médecine de l’Université McGill et a fait sa résidence en pédiatrie à l’Hôpital de Montréal pour enfants de 2008 à 2011. Après avoir terminé sa spécialisation en néonatologie et périnatalité au Hospital for Sick Children de Toronto, il est revenu à l’Hôpital de Montréal pour enfants en 2013 comme médecin au sein de la division de néonatologie. Simultanément, il a poursuivi son doctorat en médecine expérimentale à l’Université McGill, s’intéressant à l’utilisation des analyses automatisées des signaux cardiorespiratoires pour prédire l’état de préparation à l’extubation des très grands prématurés. Il a été titulaire de la bourse de recherche Richard et Edith Strauss en médecine clinique de 2013 à 2015, et s’est vu décerner un doctorat FRQS en 2015. En matière de recherche, il s’intéresse au sevrage de la ventilation artificielle, à la prédiction de l’état de préparation à l’extubation et à l’analyse des signaux biomédicaux.

Dr François Olivier

  • Pédiatre, néonatologiste
  • Formation :
  • Résidence en pédiatrie : Université Laval, Québec 
  • Spécialisation en médecine néonatale et périnatale : Université Laval, Québec
  • Résidence en recherche clinique : Université Laval, Québec 
  • Maîtrise en épidémiologie clinique : Université Laval, Québec 

Intérêt pour l’amélioration de la qualité et la recherche clinique.

DMarc Beltempo, M.D., M. Sc., FRCPC

  • Diplôme de médecine, Université de Montréal
  • Résidence en pédiatrie, Université Laval
  • Spécialisation en néonatologie, Université Laval
  • Maîtrise en administration de la santé, Université de Montréal
  • Bourse de recherche, Centre de recherche mère-enfant, Université de Toronto

Collaborations nationales

  • Chercheur sur site, pratique éprouvée pour l’amélioration de la qualité (EPIQ)
  • Chercheur sur site, Réseau de suivi néonatal canadien (RSCN)

Champs d’intérêt en recherche

  • Recherche sur les résultats en santé néonatale
  • Système de santé et analyse organisationnelle
  • Amélioration de la qualité

Le programme de recherche sur les services de santé néonatale [Dr Beltempo] cherche à évaluer comment l’organisation du travail affecte les résultats sur les nouveau-nés de l’USIN. En nous servant de bases de données administratives et cliniques, nous étudions les effets de différents modèles de prestation de soins de santé, de la composition des équipes et de l’allocation des ressources sur l’efficacité et la qualité des soins à l’USIN. De plus, une recherche collaborative avec le Réseau néonatal canadien cherche à mieux comprendre les indicateurs des issues néonatales et de l’amélioration de la qualité à l’USIN.

Publications récentes

Beltempo M., Lacroix G., Cabot M., Piedboeuf B. « Factors and costs associated with the use of registered nurse overtime in the neonatal intensive care unit. » Pediatr Neonatal Nurs Open J. 2016, vol. 3, no 2, p. 43-49.

Beltempo M., Blais R., Lacroix G., Cabot M., Piedboeuf B. « Association of Nursing Overtime, Nurse Staffing and Unit Occupancy with the Risk of Healthcare-Associated Infections in The NICU. » American Journal of Perinatology, 4 avril 2017.

Beltempo M., Platt R., Piedboeuf B., Bizgu V., Barrington K., Shah P. et le Réseau néonatal canadien. « Association of resident duty hour reform and neonatal outcomes of very preterm infants. » American Journal of Perinatology (sous presse)

Formation continue

Chaque année depuis 2011, nous organisons le congrès de néonatologie de McGill au cours duquel des conférenciers font une présentation pour les professionnels des centres requérants de la province sur un sujet émergeant. 

  • 2017 – Problèmes périnataux. Conférenciers : Dr Nestor Vain, Argentine; Dr Abbot Laptook, Rhode Island, É.-U.; Dr François Luks, Rhode Island, É.-U.; Dr Nicholas Embleton, New Castle, Angleterre, et Dre Monique De Paepe, Rhode Island, É.-U.
  • 2016 – Affections infectieuses néonatales. Conférenciers : Dr Bosco Paes et Dr Pablo Sanchez
  • 2015 – Problèmes en chirurgie néonatale.
  • 2014 – Problèmes cardiorespiratoires noénatals. Conférencier : Dr Martin Keszler, Université Brown, Rhode Island
  • 2013 – Nutrition néonatale. Conférencier : Dr Josef Neu, Gainesville, Floride
  • 2012 – Nouveau-nés grandement prématurés : De la conception à l’enfance. Conférencier : Dr Peter Davis, Melbourne, Australie
  • 2011 - Hypothermie thérapeutique. Conférencier : Dr Abbot Laptook, Université Brown, Rhode Island

Chaque année, nous recevons aussi un conférencier dans le cadre de la conférence Dr Robert Usher, nommée ainsi en l’honneur du pionnier en néonatologie qu’a été le Dr Usher. Nous avons reçu notamment les Dr Peter M. Dunn, Université de Bristol; Dr Eduardo Bancalari, Université de Miami; Dr Joseph Volpe, École de médecine de Harvard; Dr Saroj Saigal, Université McMaster; Dre Judy L. Aschner, Université Vanderbilt; Dr Pablo Sanchez, Université Southwestern, Texas; Dr Wally Carlo, Université de Birmingham, Alabama; Dr Vinod Bhutani, Université Stanford.

D’autres conférenciers qui ont visité nos unités de soins intensifs néonatals depuis 2009 :

  • Dr Colin Morley, Université de Melbourne, Australie
  • Dr J. T. Wung, Université Columbia, NY
  • Dr Jeffrey Ferranti, Université de Duke, NC
  • Dr Patrick McNamara, Université de Toronto, ON
  • Dr Brian Simmons, Université de Toronto, ON
  • Dr Roger Soll, Collège de médecine de l’Université du Vermont, Burlington, VT
  • Dr Robin Steinhorn, UC Davis, CA
  • Dr Richard Martin, UH Cleveland Medical Center
  • Dr Abbot Laptook, Université Brown, RI
  • Dre Lina Chalak, Université de Southwestern, Dallas, Texas
  • Dr George Little, Dartmouth, NH
  • Dre Hannah Glass, UCSF
  • Dr Richard Martin – Rainbow Babies, Cleveland
  • Dre Emily Tan – Hospital for Sick Children, Toronto
  • Dr Hany Aly - George Washington
  • Dre Seetha Shankaran - Université de Wayne State
  • Dr Jack Sinclair - Université McMaster
  • Dr Lex Doyle – Université de Melbourne, Australie
  • Dre Paige Church - Hospital for Sick Children, Toronto
  • Dr Brian Simmons – Sunnybrook, Toronto
  • Dr Prakesh Shah – Mont-Sinai, Toronto
  • Dr Bosco Paes – Université McMaster
  • Dr Ronald Clyman - UCSF
  • Dre Jennifer Beck – Hôpital St-Michael, Toronto
  • Dr Cristopher Synderby - Toronto
  • Dr Neil Finer - San Diego
  • Dr Jacques Belik - Toronto
  • Dr Summesh - McMaster - Cours sur l’échographie
  • Dr Prashanth - McMaster - Cours sur l’échographie
  • Dr Michael-Andrew Assad - Calgary

Infirmières - Kathy Randall, Danielle et Kathy Overman

Ateliers :

  1. Bulle de ventilation à pression positive continue (bCPAP)
  2. Examen neurologique et EEG à amplitude intégrée
  3. Santé mondiale du nouveau-né
  4. Simulation/Debriefing
  5. Problèmes des voies aériennes
  6. Échographie
Référer un patient

Les nouveau-nés admis à l’Hôpital de Montréal pour enfants peuvent être nés ailleurs et transportés dans notre établissement par l’équipe de transport néonatal pour y recevoir des traitements spécialisés. Les centres requérants peuvent appeler au 514‑934‑4425 ou 888‑590‑1617 (sans frais) pour parler à un néonatologiste. Les médecins des centres requérants peuvent communiquer avec l’obstétricien de garde au 514‑934‑4400, poste 35006 ou 31599, pour une consultation en médecine fœto-maternelle ou pour demander un transfert pour une femme entrée en travail de façon prématurée.

À quoi les parents peuvent s’attendre

Pour prendre des décisions éclairées et participer aux soins de leurs enfants, les familles doivent avoir l'information la plus complète et exacte possible. La façon d’informer les familles dépend des préférences et des connaissances propres à chacune des familles. Des travailleurs sociaux ainsi qu’une psychologue font partie de l’équipe de soins pour soutenir les familles. 

Programme d’alphabétisation

Les familles sont encouragées à participer aux soins de leur enfant. L’alphabétisation est un élément déterminant qui favorise le développement du cerveau, c’est pourquoi l'Hôpital de Montréal pour enfants et le Centre d’alphabétisation du Québec ont décidé de collaborer avec des professionnels de la santé pour inciter les familles à faire la lecture à leur nouveau-né. L’organisme Books for Babies donne des livres aux parents des enfants hospitalisés à l’unité de soins intensifs néonatals.

Allaitement

Le lait maternel est l’aliment de choix pour le bébé prématuré ou malade qui est hospitalisé dans les services de néonatalogie de l’HME et de l’HRV. Les mamans sont encouragées à tirer leur lait pour qu’il soit administré à leur bébé.  Elles peuvent pratiquer le contact peau à peau (méthode Kangourou) pour favoriser le lien d’attachement et stimuler la production de lait. Bien sûr, si l’état de santé du bébé le permet, elles pourront mettre leur bébé au sein. Les deux unités mettent à la disposition des mamans une salle d’allaitement et des tire-lait électriques. Durant l’hospitalisation de leur bébé, elles peuvent compter sur le soutien de consultantes en lactation pour les guider avec la mise au sein et la routine du tire-lait à l’hôpital et à la maison.  

En 2012, l’USIN de l’HME a innové en inaugurant un service de gestion des boires. Le service s’occupe de la préparation des boires et de l’enrichissement du lait maternel. L’HRV a entrepris la même démarche en 2013.

Soins du développement

Les soins du développement constituent une nouvelle approche de soins personnalisés qui place le nouveau-né et sa famille au cœur de l'expérience vécue à l’unité néonatale. Ces soins visent à réduire le stress du nouveau-né malade ou prématuré, et à lui offrir des conditions de développement optimales.

Ainsi, des bénévoles rendent visite aux patients pour les réconforter, leur tenir compagnie et les stimuler. Ils peuvent leur faire la lecture, s’amuser avec eux, chanter et les bercer.

Référer un patient 
  • Salle : B 06.1124, site Glen
  • Téléphone : 514-412-4452
  • Fax : 514-412-4356