La prévention de l’empoisonnement chez les enfants

De la pharmacie au garage, on trouve de nombreuses substances dangereuses qui peuvent être dommageables pour votre enfant s’il les avale. Nous parlons avec le docteur Dominic Chalut, urgentologue et toxicologue à L’Hôpital de Montréal pour enfants, de ces situations dangereuses et du moyen de les éviter.

Quelle est la principale source d’empoisonnement observée à l’urgence ?

Quelle est la principale source d’empoisonnement observée à l’urgence ?

Docteur Chalut : Les matériaux et les produits qu’on possède à la maison, que ce soit des produits pharmaceutiques ou des produits de nettoyage. En fait, ce peut être tous les différents produits qu’on possède à la maison… Pendant leur phase exploratoire, les enfants ont tendance à les attraper, et parfois, ils les portent à leur bouche.

Y a-t-il une période où c’est plus courant pendant la vie de l’enfant ?

Y a-t-il une période où c’est plus courant pendant la vie de l’enfant ?

Docteur Chalut : Je dirais que les enfants d’âge préscolaire sont particulièrement enclins à porter des objets à leur bouche et à arriver à l’urgence en raison d’un risque d’intoxication.

Comme parent, que peut-on faire pour éviter des situations dans lesquelles un enfant risque de s’empoisonner ?

Comme parent, que peut-on faire pour éviter des situations dans lesquelles un enfant risque de s’empoisonner ?

Docteur Chalut : D’abord, je pense qu’il faut conserver tous les produits pharmaceutiques dans des contenants à l’épreuve des enfants. De plus, toutes les autres substances au potentiel toxique que l’on range sous le lavabo, dans le garage ou dans la remise doivent être placées hors de portée des enfants. Enfin, lorsque l’enfant est assez vieux, il faut lui enseigner les risques associés à certaines substances. Une dernière chose : si vous n’avez plus besoin de ces produits, débarrassez-vous-en de manière sécuritaire.

Quels sont quelques-uns des symptômes à observer si on pense que notre enfant a avalé un poison ?

Quels sont quelques-uns des symptômes à observer si on pense que notre enfant a avalé un poison ?

Docteur Chalut : La plupart du temps, l’enfant n’a presque pas de symptômes, ou il peut avoir mal au ventre, vomir ou faire un peu de diarrhée. Je pense qu’il est préférable d’appeler d’abord le Centre antipoison du Québec, au 811. Essayez d’avoir la bouteille ou le contenant entre les mains. Ainsi, lorsque vous parlerez au spécialiste, vous pourrez lui préciser exactement la substance que l’enfant a avalée. Ne faites pas vomir l’enfant. On avait l’habitude de dire qu’il fallait faire vomir l’enfant le plus rapidement possible. Maintenant, on conseille plutôt d’attendre de parler à un représentant du Centre antipoison, qui donnera des directives claires.

 

Si vous désirez voir l’entrevue complète avec le docteur Chalut, cliquez ici.