Jamais trop jeune pour un test d’audition

Les raisons ne manquent pas pour vouloir savoir si un enfant entend bien : surdité familiale chez un nouveau-né, otites à répétition chez un bébé, retard de langage chez un bambin. Que se soit pour l’un ou l’autre de ces enfants, il est difficile d’imaginer comment s’assurer qu’ils entendent bien. Voilà donc le défi de l’audiologie pédiatrique!
 
Heureusement, dès la naissance et à toutes les étapes du développement, les audiologistes ont des outils pour évaluer l’audition des enfants. En audiologie, les tests se classent en deux grandes catégories :
  • Les tests objectifs : évaluations qui ne nécessitent pas la participation de l’enfant, souvent fait pendant que l’enfant dort.
  • Les tests subjectifs : évaluations qui nécessitent la participation de l’enfant, sous forme de jeu la plupart du temps.
Les tests objectifs :

Les tests objectifs :

Différents tests objectifs permettent d’évaluer le fonctionnement des diverses parties de l’oreille :
  • L’impédancemétrie s’intéresse à la mobilité du tympan et des osselets et se fait en quelques secondes. Cet examen est fait avec tous les enfants, car les otites sont très fréquentes et peuvent causer un blocage dans les oreilles.
  • La mesure des émissions oto-acoustiques vérifie la fonction de la cochlée, l’organe de l’audition, en mesurant un écho minuscule qui revient de l’oreille lorsqu’on y envoie un son. Ce test nécessite seulement que l’enfant soit calme quelques minutes.
  • Finalement, l’évaluation des potentiels évoqués auditifs qui examine le système auditif de l’oreille jusqu’au cerveau est faite lorsque l’enfant dort. Même s’il est plus long à faire, cet examen est indispensable pour l’audiologiste car il permet de déterminer avec précision la sensibilité auditive.
Il est important de garder en tête que toutes ces mesures peuvent être réalisées dès la naissance. De plus, elles peuvent s’avérer très utiles auprès d’enfants plus vieux lorsqu’il est nécessaire de confirmer des résultats évaluer une partie précise de l’oreille.
Les tests subjectifs :

Les tests subjectifs :

À partir de l’âge d’un an, en plus des tests objectifs, il est possible de faire des tests subjectifs avec les enfants. Une fois que l’audiologiste a mis l’enfant en confiance, c’est souvent une partie de plaisir pour celui-ci, car l’évaluation est transformée en jeu.
  • D’abord, on apprend à l’enfant à faire quelque chose chaque fois qu’il entend un son (i.e. se retourner pour voir un toutou qui s’illumine, empiler des anneaux pour faire une tour ou ajouter une pièce à un casse-tête). C’est ce qu’on appelle un conditionnement visuel ou par le jeu. Il ne reste plus qu’à observer s’il accompli la tâche pour les différents sons que comporte l’examen audiologique.
  • Selon son niveau langagier, d’autres activités comme pointer les parties de son visage ou des images ou encore répéter des mots peuvent être faites avec l’enfant.
  • Différents écouteurs ou haut-parleurs sont utilisés pour présenter le son, la voix ou la musique lors du test.
Les audiologistes ont une panoplie d’outils objectifs et plus d’un tour dans leur sac pour faire participer les enfants de tous âges, incluant les plus timides, apeurés ou excités.
 
Alors, souvenez-vous qu’il n’est jamais trop tôt pour demander un test d’audition pour votre enfant. Petit ou grand et surtout si vous avez des doutes sur son audition, parlez-en à votre médecin.

Audiologie

Le département d'Audiologie fait partie des Services pédiatriques du développement et du comportement (SDPC). Les nouvelles références doivent être traitées par le Bureau de l'accés centralisé

Veuillez remplir ce formulaire de demande de consultation et nous l'envoyer directement :