Q : J’ai découvert récemment que ma fille visitait des sites Web pro-anorexie, qui lui ont été conseillés par une amie à l’école.

Que puis-je faire pour m’assurer qu’elle arrête de consulter ces sites et qu’elle ne prenne pas leur contenu pour des faits avérés?

Que puis-je faire pour m’assurer qu’elle arrête de consulter ces sites et qu’elle ne prenne pas leur contenu pour des faits avérés?

R : Le seul moyen de vous assurer que votre fille ne consulte pas de sites pro-anorexie est de lui retirer son téléphone ou son ordinateur. Mais comme ce n’est pas une solution réaliste — ni productive d’ailleurs —, vous pouvez plutôt vous concentrer sur ce qu’elle a déjà lu et vu sur ces sites et lui demander ce qu’elle pense des messages qui y sont véhiculés.

Les sites pro-anorexie, désignés parfois par le raccourci pro-ana, sont conçus par des personnes qui présentent des troubles de l’alimentation; qu’elles aient été diagnostiquées ou non, ces personnes sont malades et ont besoin d’être traitées. Ces sites peuvent servir à plusieurs fins pour les personnes qui les consultent; renforcer leur contrôle sur leurs habitudes alimentaires et soutenir leurs efforts pour dissimuler ce qu’elles font sont deux thèmes qui reviennent souvent.

En général, ces sites présentent les renseignements sous un angle positif, soit en vantant les vertus du contrôle sur soi-même ou en glorifiant les mannequins et les célébrités ultraminces. Il n’est pas toujours facile d’engager une discussion sur ce sujet avec votre enfant, mais poser les bonnes questions et présenter les bons renseignements peut être un premier pas important. Par exemple, vous pouvez expliquer à votre fille comment les images véhiculées par les médias sont transformées avec Photoshop, ou à quel point les mensurations et les silhouettes des mannequins sont loin de ce qui est considéré comme sain.

Un point intéressant de ces sites, c'est qu’ils ne sont pas accessibles uniquement aux jeunes; tout le monde peut les consulter, y compris les parents et les professionnels de la santé. Nous pouvons donc voir par nous-mêmes de quoi parlent les adolescentes.

Si vous pensez que votre fille est en train de développer un trouble de l’alimentation, suggérez-lui de voir son pédiatre ou son médecin de famille. Plus tôt les symptômes sont pris en charge, meilleures sont les chances de les traiter.  

Montreal Children's Hospital
Patient

Troubles alimentaires

1040 Atwater, suite W-105

Pour toute information concernant nos services ou la demande de consultation, veuillez contacter notre coordonnatrice de programme :   

Alexandra Itzkovitz

  • Téléphone : 514-412-4400, poste 23662
  • Télécopieur : 514-412-4319

Pour modifier ou annuler un rendez-vous ou pour laisser un message à un membre de l’équipe : 514­-412‑4481

Médecine de l’adolescence et gynécologie

Téléphone : 514-412-4481
Télécopie : 514-412-4319

Nous sommes situés au W-105 1040 (Pavillon Gilman au 1040 Atwater). 

Veuillez noter que nous ne déménageons PAS au site Glen le 24 mai 2015.

Professionnels de la santé connexes