Six faits sur l’arthrite juvénile idiopathique

Tags 

Le mot arthrite évoque des adultes ou des personnes âgées qui souffrent de douleurs et de raideurs articulaires. Mais saviez-vous que l’arthrite touche environ un enfant ou adolescent sur 1 000 au Canada, pour un total de 10 000 jeunes ?

Les enfants et les adolescents sont atteints d’un type d’arthrite qu’on appelle l’arthrite juvénile idiopathique (AJI). « Juvénile » signifie jeune (16 ans ou moins) et « idiopathique », de cause inconnue. On l’appelait auparavant arthrite rhumatoïde juvénile, ou polyarthrite rhumatoïde juvénile. L’arthrite est une inflammation de la membrane synoviale qui tapisse les articulations, comme celles des genoux ou des chevilles. En cas d’inflammation, cette membrane produit du liquide. Les articulations peuvent alors devenir raides, enflées, douloureuses et chaudes au toucher. Au fil du temps, l’inflammation d’une articulation peut endommager le cartilage et l’os.

Voici six autres faits intéressants sur l’AJI, qui pourraient bien vous surprendre : 

1. On ne connaît pas la cause exacte de l’AJI.

1. On ne connaît pas la cause exacte de l’AJI.

Ce que l’on sait sur la maladie, c’est que le système immunitaire ne fonctionne pas normalement. Le système immunitaire est le mécanisme de défense contre les germes et les maladies. Cependant, chez les patients atteints d’AJI, il s’attaque aux articulations en bonne santé et provoque une inflammation.

2. L’AJI touche chaque enfant différemment, et les symptômes peuvent varier d’un jour à l’autre chez un même enfant.

2. L’AJI touche chaque enfant différemment, et les symptômes peuvent varier d’un jour à l’autre chez un même enfant.

Les enfants ayant une AJI éprouvent des douleurs et des raideurs qui peuvent changer d’un jour à l’autre ou entre le matin et l’après-midi. En général, les matins sont plus difficiles. Lorsque la maladie devient plus active et que les symptômes s’aggravent, on parle de récurrence. Si l’arthrite n’est pas traitée, elle peut entraîner des dommages aux articulations, des contractions durables des muscles, un mauvais alignement des articulations et, puisqu’elle agit sur la croissance des os, la présence d’un membre plus long ou d’un doigt ou d’un orteil plus court.

3. Il existe de nombreux types d’AJI.

3. Il existe de nombreux types d’AJI.

Divers types d’AJI touchent les enfants et les adolescents de moins de 16 ans, y compris les suivants :

  • Oligoarthrite (deux types) – arthrite touchant de une à quatre articulations
  • Polyarthrite (deux types) – arthrite touchant plus de cinq articulations
  • Arthrite systémique – arthrite accompagnée de fièvre et d’une éruption cutanée
  • Arthrite avec enthésite – arthrite et inflammation des zones d’insertion des tendons
  • Arthrite psoriasique – arthrite accompagnée de psoriasis
4. Même si l’AJI touche surtout les articulations et les tissus avoisinants, elle peut également s’attaquer à d’autres organes, comme les yeux, la peau, le foie, le cœur et les poumons.

4. Même si l’AJI touche surtout les articulations et les tissus avoisinants, elle peut également s’attaquer à d’autres organes, comme les yeux, la peau, le foie, le cœur et les poumons.

Les enfants chez qui on diagnostique une arthrite systémique, la forme la plus grave d’AJI, peuvent souffrir d’une inflammation de la peau, du foie, du cœur et des poumons.

Divers types d’AJI touchent aussi les yeux. Ainsi, jusqu’à 20 % des enfants atteints d’oligoarthrite ont ce problème. Tous les enfants atteints d’AJI doivent consulter un ophtalmologiste (un spécialiste des maladies des yeux) régulièrement, car les maladies oculaires liées à l’arthrite ne provoquent aucuns symptômes. Si elles ne sont pas décelées et traitées correctement, elles peuvent avoir des conséquences graves. 

5. Certains types d’arthrite observés chez l’enfant et l’adolescent ne se manifestent pas chez l’adulte.

5. Certains types d’arthrite observés chez l’enfant et l’adolescent ne se manifestent pas chez l’adulte.

L’inverse est également vrai : certains types d’arthrite observés chez l’adulte, tels que la polyarthrite rhumatoïde ou l’ostéo-arthrite (ou arthrose), sont rares chez les enfants. Il est possible que des enfants obtiennent de tels diagnostics, mais ils sont moins courants.

6. L’AJI est une maladie chronique, c’est-à-dire qu’elle peut persister pendant des mois ou des années, et même toute la vie.

6. L’AJI est une maladie chronique, c’est-à-dire qu’elle peut persister pendant des mois ou des années, et même toute la vie.

On contrôle souvent la maladie à l’aide de médicaments. Lorsque la maladie n’est pas active, le patient peut arrêter d’en prendre. Il est alors en rémission. Cette rémission peut durer des mois, des années et même toute la vie. Toutefois, de nombreux adolescents atteints d’AJI peuvent profiter d’une rémission complète et présentent peu de dommages articulaires, sinon aucuns.

Pour en savoir plus sur l’arthrite juvénile idiopathique, consultez le site arthrite.ca

Montreal Children's Hospital
Patient

Rhumatologie

Salle : A 02.3343, site Glen

Téléphone : 514-412-4400 poste 22621
Télécopie : 514-412-4365

Professionnels de la santé connexes