Dépistage précoce et prévention : deux clés pour soulager des symptômes du diabète de type 1

Montréal, 14 novembre 2007 - Plus de 2 millions de canadiens sont diabétiques, dont environ 10% souffrent du diabète de type 1. Devant l'ampleur du risque, le Centre Universitaire de Santé McGill (CUSM) s'est associé depuis la fin des années 1990 au réseau international de centres cliniques TrialNet. Ceci lui permet d'offrir gratuitement des tests de dépistage du diabète de type 1 aux parents de patients diabétiques, et de proposer aux personnes détectées " à risque " de participer à une étude de prévention. Cette étude a commencé en octobre 2007 et sera menée par le Dr Constantin Polychronakos, directeur du département d'endocrinologie pédiatrique du CUSM, et coordonnée par Mme Diane Laforte, chef de service de l'unité de recherche clinique PRUDENT.

Le test de dépistage de TrialNet effectué au CUSM s'adresse principalement aux parents directs de patients diabétiques de type 1 (fratrie, parents, enfants), pour qui le risque de développer la maladie est d'environ 5%, c'est-à-dire quinze fois plus que pour la population générale. Il consiste en une simple prise de sang à partir de laquelle sera d'abord fait un dosage d'anticorps typiques du diabète de type 1 pour déterminer le niveau de risque de la personne.

" Ceux pour qui le test révèle un risque élevé de développer la maladie continueront la procédure par un test génétique pour savoir s'ils reconnaissent l'insuline comme un corps étranger ", explique Mme Laforte. Cette dernière question est particulièrement importante car le diabète est une maladie auto-immune au cours de laquelle des cellules du système immunitaire appelées lymphocytes T détruisent les cellules productrices d'insuline du pancréas du patient. Dans 50% des cas, cette destruction est due à une erreur génétique qui s'exprime dans les lymphocytes T et entraine la reconnaissance de l'insuline comme un corps étranger. C'est ce qui est détecté par ce test.

Pour cette catégorie de personnes, certains chercheurs supposent que la prise d'insuline orale avant l'apparition des symptômes du diabète de type 1 permettrait au système immunitaire de développer une tolérance à cette hormone, diminuant ainsi le taux de destruction des cellules productrices d'insuline. L'étude de prévention qui commence en ce moment va tâcher de répondre à cette question avec l'aide de volontaires " à risque "; elle devrait durer environ 7 ans.

" L'association du test de dépistage et de l'étude de prévention laisse entrevoir une évolution vers une médecine personnelle où chacun serait soigné selon ses particularités et non plus en fonction de symptômes généraux ", se réjouit le Dr Polychronakos, " c'est une évolution importante et toutes les personnes concernées devraient saisir cette opportunité! ".

Vous trouverez plus de renseignements sur TrialNet et ses programmes sur le site web : www.diabetestrialnet.org. Pour rejoindre l'équipe TrialNet à Montréal, contactez Diane Laforte par courriel à dianel.laforte@muhc.mcgill.ca .

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d'enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l'Université McGill : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal. Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances. www.cusm.ca
 
L'Hôpital de Montréal pour enfants est l'hôpital de formation pédiatrique du Centre universitaire de santé McGill. Il est un chef de file du traitement et des soins des nourrissons, enfants et adolescents malades du Québec. L'HME assure des services de santé de haut niveau dans un vaste éventail de spécialités et fournit des soins ultra-spécialisés dans cinq champs d'expertise : cardiologie et chirurgie cardiaque; neurologie, traumatologie et neurochirurgie; recherche génétique; maladies musculo-squelettiques, notamment orthopédie et rhumatologie; psychiatrie et développement de l'enfant. Entièrement bilingue et multiculturel, l'établissement dessert dans le plus grand respect une collectivité de plus en plus diversifiée et offre ses services dans plus de 50 langues. www.hopitalpourenfants.com
 
Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Isabelle Kling
Coordonnateur des communications (Recherche)
Relations publiques et Communications, CUSM
(514) 934-1934   #36419
isabelle.kling@muhc.mcgill.ca