Éliminer la crainte de la chirurgie chez les jeunes patients

Le nouvel hôpital chirurgical de jour prévoit des installations adaptées aux besoins des patients
 
Subir une opération dans un hôpital est une expérience assez angoissante, mais pour un enfant qui ne saisit pas très bien ce qui se passe autour de lui, elle peut être carrément effrayante. L’Hôpital de Montréal pour enfants espère que grâce au nouvel Hôpital chirurgical de jour, les jeunes patients et leurs familles traverseront cette épreuve beaucoup plus facilement.
 
L’Hôpital chirurgical de jour sera situé sur le site de l’Hôpital de Montréal pour enfants lorsqu’il déménagera sur le campus Glen dans le cadre du projet de redéploiement du Centre universitaire de santé McGill (CUSM).
 
Simplicité et efficacité sont les principes sur lesquels se base la conception du nouveau service d’hospitalisation. Après leur admission, les patients traversent le centre du service vers le département de chirurgie. Ils arrivent d’abord aux salles d’examen, puis aux salles de soins qui mènent aux salles d’opération situées au cœur de l’Hôpital chirurgical de jour. « L’environnement doit être aussi sécurisant que possible », explique Barbara Izzard, directrice adjointe des soins infirmiers à l’Hôpital de Montréal pour enfants. « L’idée est d’éviter à un enfant qui n’a pas besoin de soins complexes de se retrouver en face d’un autre enfant qui se remet d’une chirurgie. »
 
Ces principes sont déjà mis en pratique à l’hôpital actuel, mais la disposition présente des lieux limite le champ d’action du personnel. « Au Glen, nous allons pouvoir boucler la boucle et appliquer les meilleures pratiques, puisque notre nouvel environnement sera adapté en conséquence », affirme Izzard.
 
La conception de l’Hôpital chirurgical de jour est adaptée aux besoins des patients grâce, en grande partie, aux commentaires offerts par les membres du comité d’utilisateurs. Ce comité, composé des membres du personnel médical, administratif et de soutien du CUSM qui travaillent à l’Hôpital de Montréal pour enfants, a fait plusieurs recommandations aux planificateurs et aux architectes afin de trouver la meilleure conception possible.
 
Les visiteurs ne manqueront pas de remarquer le cachet esthétique de l’environnement et les nombreuses fenêtres et sources de lumière naturelle. L’espace est conçu pour soulager le stress des patients et du personnel. Les salles d’attente se trouvent dans la même zone que les salles de récupération, ce qui permet aux parents de rejoindre facilement leurs enfants après une opération et à l’équipe chirurgicale de s’entretenir avec les parents.
 
« Nous avons également inclus une salle de consultation réservée aux chirurgiens pour leur permettre de s’entretenir en privé avec les parents et leur communiquer des informations délicates ou complexes », déclare Nadia Eldouad, directrice clinique des services pédiatriques de l’Hôpital. « La zone entière est conçue pour rendre ce processus, parfois compliqué, aussi harmonieux que possible pour les patients. »