Étude sur l'impact de la fusillade de Dawson

Une subvention du gouvernement du Québec pour une étude sur l'impact de la fusillade de Dawson.

 Montréal, 13 septembre 2007 - Il y a un an l'intrusion d'un tireur isolé dans l'enceinte du collège de Dawson se soldait par un bilan tristement célèbre : 1 mort, 19 blessés, et des centaines de personnes choquées. Pour elles la vie a continué tant bien que mal, et la question se pose actuellement de l'efficacité du suivi psychologique qui leur a été fourni, ainsi que de l'impact de cette tragédie sur leur quotidien. Aujourd'hui lors de la cérémonie de commémoration M. Jean Charest, Premier Ministre, accompagné de Mme Michelle Courchesne, Ministre de l'Education du Loisir et du Sport, a annoncé une subvention de 460 000$ pour un projet de recherche mené en collaboration avec une équipe de l'Institut de Recherche du Centre Universitaire de Santé McGill (CUSM).

Ce projet, dirigé par le Dr Pierre Bleau, Directeur du Programme des troubles de l'anxiété du Département de santé mentale du CUSM, réunira une équipe de chercheurs-psychiatres: Dr Alain Lesage, Psychiatre au Centre de recherche Fernand-Seguin de l'Hôpital Louis-H. Lafontaine, Dr Warren Steiner, Chef-Psychiatre du CUSM, et Dr Nadia Szkrumelak, Directrice de la clinique de psychiatrie externe du CUSM.

L'étude s'articulera autour de trois axes, et commencera par évaluer l'impact de la fusillade sur la santé émotionnelle et physique de la " communauté de Dawson ". A partir, entre autres, de dossiers anonymes fournis par la Régie de l'assurance maladie du Québec, les chercheurs pourront déterminer s'il y a eu une évolution dans leur utilisation des services de santé. Ils considèreront également les conséquences de la tragédie sur les activités pédagogiques du collège en analysant les données du Ministère de l'éducation. Tous ces dossiers seront fournis de façon à respecter strictement l'anonymat des personnes.

Une part importante du projet regardera l'efficacité et l'adéquation des services d'aide psychologique mis en place suite à la tragédie. Ils seront évalués à partir d'entrevues personnalisées et en groupe avec le personnel soignant impliqué et les victimes. " Personne n'a encore étudié attentivement l'impact de tels suivis psychologiques; nous allons peut-être découvrir des lacunes, mais nous les exploiterons comme des possibilités d'amélioration ", explique le Dr Steiner.

Toutes ces données et analyses seront ensuite regroupées de façon à établir un protocole de réponse standard pour de telles situations de crise en milieu scolaire. " Lors de la fusillade à Dawson, nous avons du définir une méthodologie dans l'urgence car de telles procédures n'existent pas ", explique Dr Steiner, " Nous voulons créer une procédure efficace au cas où un tel évènement devait se reproduire ".

Cette étude se fera en collaboration avec la Centre d'aide aux Victimes d'Actes Criminels (CAVAC), et le Centre de Santé et des Services sociaux de la Montagne.

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d'enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l'Université McGill : l'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital et l'Institut neurologiques de Montréal et l'Institut thoracique de Montréal. Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d'assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances. www.cusm.ca
L'institut de recherche du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre de recherche de réputation mondiale dans le domaine des sciences biomédicales et des soins de santé. Établi à Montréal, au Québec, il constitue la base de recherche du CUSM, centre hospitalier universitaire affilié à la Faculté de médecine de l'Université McGill. L'Institut compte plus de 500 chercheurs, près de 1 000 étudiants diplômés et postdoctoraux et plus de 300 laboratoires de recherche consacrés à un large éventail de domaines de recherche, fondamentale et clinique. L'Institut de recherche est à l'avant-garde des connaissances, de l'innovation et de la technologie. La recherche de l'Institut est étroitement liée aux programmes cliniques du CUSM, ce qui permet aux patients de bénéficier directement des connaissances scientifiques les plus avancées. Pour de plus amples renseignements, consulter l'adresse www.cusm.ca/research.

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Isabelle Kling
Coordonnateur des communications (Recherche)Relations publiques et Communications, CUSM
514-934-1934 #36419
isabelle.kling@muhc.mcgill.ca