La directrice des services d’anesthésie et d’inhalothérapie aux fourneaux!

On dirait que Pina Diana a toujours le sourire aux lèvres. Quand on entre dans son bureau et qu’on voit les photos de famille et les images de plage sur son mur et son économiseur d’écran, on se fait une idée de ce qu’elle est : une déesse du soleil, heureuse et dédiée à sa famille!

Pina est la directrice des Services respiratoires qui comprennent l’inhalothérapie, le laboratoire de la fonction pulmonaire, le laboratoire du sommeil et le centre Jeremy Rill, ainsi que les services d’anesthésie. Son personnel se compose d’inhalothérapeutes, d’auxiliaires et d’employés de bureau.

« J’ai commencé à travailler à L’HME en 1984 comme inhalothérapeute. Je sortais tout juste de l’école, venant de terminer ma formation de trois ans au Collège Vanier, raconte Pina. Quand j’ai entrepris ma dernière année à Vanier, j’ai fait un stage clinique de quatre semaines ici et je suis tombée amoureuse de l’endroit et des gens. Je savais que c’était ici que je voulais travailler. »

À ses débuts, la technologie dans son domaine était en pleine effervescence. « De nouveaux ventilateurs et de nouveaux traitements étaient sans cesse développés, se rappelle Pina. J’avais l’impression de faire partie de cet essor. »

Six ans après ses débuts à L’HME, Pina devenait directrice adjointe en inhalothérapie; dès lors, ses responsabilités allaient au-delà des soins aux patients et touchaient la supervision, l’enseignement, le travail de bureau et l’assurance de la qualité. C’est en 2000 qu’elle a commencé à occuper son poste actuel.

Quand elle repense à sa carrière, Pina raconte qu’elle a dû surmonter quelques obstacles. Le premier fut d’apprivoiser le département d’anesthésie. « Il m’a fallu une bonne année pour y arriver, étant donné que je n’avais jamais travaillé dans ce domaine de spécialité auparavant. »

En outre, quand elle est devenue directrice, il y avait une forte pénurie d’inhalothérapeutes, qui a duré deux ans; elle a alors dû faire du recrutement et de la rétention de personnel une priorité. « Assurer un bon équilibre travail-famille et un bon climat de travail était mon objectif pour recruter du nouveau personnel et retenir des inhalothérapeutes exceptionnellement qualifiés en pédiatrie. »

Marisa Leone, directrice adjointe du département d’inhalothérapie, a partagé son bureau avec Pina durant environ 15 ans et affirme que Pina est toujours restée fidèle à son objectif, même quand les choses allaient très mal. « Elle a une très bonne éthique de travail et elle sait s’y prendre pour que les choses soient faites, raconte Marisa. Elle est organisée, méticuleuse et, par-dessus tout, déterminée à préserver la meilleure qualité de soins pour les patients en donnant à son personnel les outils dont il a besoin pour bien faire son travail. » Pina admet que comme directrice, le contact avec les patients lui manque; mais quand elle prend des décisions, elle continue de toujours mettre leurs besoins au premier plan.

Comment arrive-t-elle donc à garder ce regard décontracté, calme et heureux sur la vie? « Cusiner me libère de mon stress! J’adore cuisiner et j’adore lire des livres de recettes. Pour moi, un livre de recettes, c’est un roman. Je les lis véritablement d’une couverture à l’autre, je lis chaque petit détail », raconte Pina. Et que lit-elle en ce moment? « Ina Garten: Back to Basics », répond Pina, avec un grand sourire. « Je l’adore! »

Sa journée préférée est sans contredit le vendredi, parce que c’est sa journée d’épicerie! Quand elle rentre à la maison, elle prend un bon verre de vin avec son mari avant de passer à table avec leur fille de 12 ans pour partager un excellent repas. C’est sa soirée pour relaxer et profiter de sa famille.

Quoi d’autre la fait sourire? La chaleur! « J’adore l’été! L’idéal pour moi, c’est une journée tranquille à la plage, étendue dans un hamac à écouter les vagues qui viennent mourir sur la plage. Il n’y a rien de tel! »