Le Coca-Cola n'est pas la solution

Les boissons gazeuses ou plates qui contiennent trop de sucre et faibles en sodium et en potassium ne sont pas des remèdes maison.

Des chercheurs britanniques ont examiné des données scientifiques à la recherche de preuves que les boissons gazeuses – un remède maison contre la diarrhée et les vomissements – empêche la déshydratation chez les enfants qui souffrent de gastroentérites. Ils ont conclu que les boissons gazeuses ne réhydratent pas les enfants qui souffrent de troubles intestinaux.

Les chercheurs du département d'urgence pour enfants de l'Hôpital général de Watford se sont posé une seule question : Est-ce que des boissons gazeuses offrent une réhydratation efficace chez les enfants qui souffrent de gastroentérites en comparaison avec les solutions orales offertes en pharmacie?

Les chercheurs sont remontés aussi loin que 1950. Seulement quelques études pertinentes ont été trouvées, offrant surtout des opinions. Ils ont alors analysé un échantillon de Coca-Cola et comparé les résultats avec le contenu de différents types de liquides, dont des solutions orales de réhydratation, Pepsi-Cola, la limonade Schweppes, Sprite et 7-Up.

Selon les chercheurs, les analyses biochimiques démontrent clairement que les boissons gazeuses contiennent de faibles taux de sodium et de potassium et beaucoup plus de sucre que les solutions orales de réhydratation. Le cola contient sept fois plus de glucose que le taux recommandé par l'Organisation mondiale de la santé pour la réhydratation orale.

« Les boissons gazeuses, plates ou autres, incluant le cola, ne fournissent pas un remplacement adéquat de liquides et d'électrolytes et ne peuvent être recommandées », affirment les chercheurs.

 « Ils peuvent être dangereux parce qu'ils sont beaucoup plus concentrés et contiennent beaucoup plus de sucre », explique le docteur Michelle Jacobs, consultante en médecine d'urgence de l'Hôpital général de Watford. « Vraiment, vous ne faites qu'avaler une immense dose de sucre », ajoute-elle.

De plus, Jacobs explique que les enfants qui consomment ces boissons assez longtemps pourraient souffrir d'un déséquilibre de sodium et de potassium. Elle comprend, par contre, qu'un parent, désespéré de donner des liquides à son enfant malade, prendra ce qu'il y a « à portée de main ».

« La plupart des parents savent qu'ils ne devraient pas leur donner de l'eau – l'eau ne contient pas assez de sel et de nutriments pour réhydrater.  Et les solutions orales d'hydratation sont désagréables, la plupart du temps, les enfants n'aiment pas ça ».

« Alors ils essaient de leur donner autre chose avec un peu de sucre, peut-être, pour leur donner un peu plus d'énergie et ils savent que les enfants aiment les boissons gazeuses. Et c'est justement le genre de chose, passée de génération en génération, qu'il ne faut pas faire. Mais il n'y a aucune preuve. »

La Société canadienne de pédiatrie (SCP) recommande aux parents depuis des années d'éviter de donner des boissons sucrées à leurs enfants, incluant des jus de fruits ou des boissons gazeuses, s'ils souffrent de diarrhée ou de vomissements.

Le docteur Robert Issenman, président sortant de la Société, recommande les solutions orales qui contiennent des électrolytes. Grâce à ses solutions, le nombre d'enfants assez malades pour être admis à l'hôpital a diminué, ajoute-il.