Les pédiatres annoncent que les parents ont besoin de plus d’information sur la sécurité des sièges d’auto et des sièges d’appoint

Communiqué issu par la Société canadienne de pédiatrie

Le vendredi 4 avril 2008, OTTAWA ? Dans un nouveau document de principes, la Société canadienne de pédiatrie (SCP) affirme que les médecins devraient contribuer à informer les parents du bon usage des sièges d’auto pour nourrisson et pour enfant.  

Le document de principes, publié cette semaine dans Paediatrics & Child Health, fournit des recommandations détaillées pour sélectionner, placer, installer et utiliser les sièges d’auto et les sièges d’appoint. Chaque année, plus de 2 500 enfants de 1 à 4 ans sont blessés ou tués dans une collision de la route au Canada.  

« Trop de jeunes enfants canadiens sont blessés dans des collisions, alors qu’il serait possible d’éviter la majorité de ces blessures grâce au bon usage des sièges d’auto et des sièges d’appoint », déclare la docteure Lynne Warda, présidente du comité de la prévention des blessures de la SCP.  

Au Canada, de 44 % à 81 % des sièges d’auto et de 30 % à 50 % des sièges d’appoint sont mal utilisés. Bien utilisés, ces sièges peuvent réduire de 71 % le risque de blessure mortelle.  

« Les parents doivent mieux savoir comment choisir, installer et utiliser les sièges d’auto, et les médecins devraient pouvoir les orienter », ajoute le docteur Charmaine van Schaik, pédiatre communautaire d’Aurora, en Ontario, et auteure du document de principes de la SCP.  

Les trois principales erreurs que font les parents lorsqu’ils utilisent un siège d’auto sont de mal fixer le siège au véhicule, de ne pas serrer la sangle suffisamment et de ne pas placer l’attache des sangles au niveau des aisselles.  

Pour mieux protéger les enfants, la SCP demande à tous les gouvernements provinciaux et territoriaux d’adopter des lois sur les sièges d’appoint partout au Canada. Il existe déjà des lois dans certains territoires de compétence, mais pas dans toutes les provinces et tous les territoires. La SCP préconise également l’exemption de la taxe de vente pour les sièges d’auto et les sièges d’appoint.  

La Société canadienne de pédiatrie est une association nationale de défense d’intérêts qui prône les besoins de santé des enfants et des adolescents. Fondée en 1922, la SCP représente plus de 2 500 pédiatres, pédiatres avec surspécialité et professionnels de la santé des enfants au Canada. Paediatrics & Child Health est le journal révisé par des pairs de la SCP. 

 

Pour accéder au document de principes complet, consulter le site : www.cps.ca/francais/enonces/IP/IP08-01.htm.

Renseignements :
Jennifer Lefebvre
Société canadienne de pédiatrie
613-526-9397, poste 247
media@cps.ca