Les piscines portatives aussi dangereuses que les creusées

Tiré de lejournaldemontreal.canoe.ca
 
COLUMBUS, Ohio - Un enfant américain se noie dans une piscine portative tous les cinq jours, pendant les mois d'été, avance une récente étude américaine.
 
Les chercheurs du Center for Injury Research and Policy de l’hôpital Nationwide Children, situé à Columbus, en Ohio, ont étudié les cas de noyades d’enfants au pays, ainsi que les cas où les gamins ont pu en être sauvés.
 
Dans 94 % des cas, les enfants étaient âgés de moins de cinq ans et 73 % d’entre eux s’étaient noyés ou presque noyés dans une piscine portative dans leur propre cour. L'étude a également démontré que seulement 4 enfants sur 10 étaient surveillés par un adulte durant leur baignade.

Dans 18 % des cas, il y avait une absence de surveillance pendant une courte période, soit parce que l’adulte discutait avec les voisins, répondait au téléphone ou faisait des corvées domestiques.
 
«Parce que les piscines portables sont généralement petites, peu coûteuses et faciles à utiliser, les parents ne réfléchissent pas toujours aux dangers potentiels que représentent ces piscines», a déclaré le Dr Gary Smith, auteur principal de l'étude, qui paraîtra dans l'édition de juillet de la revue Pediatrics.

«Cela ne prend que quelques secondes et quelques centimètres d'eau pour qu'un enfant se noie, a rappelé M. Smith. Il est important que les parents réalisent que les piscines portatives peuvent être tout aussi dangereuses que les piscines creusées.»

Pour de plus amples renseignements sur la sécurité pendant les activités aquatiques, cliquez sur les liens suivants :