Nos patients racontent

Dans cette rubrique, nous publierons les lettres touchantes que L'HME a reçu de la part de parents ou de patients.

Le 30 juillet 2007

Madame, Monsieur,

Je vous écris pour exprimer toute ma reconnaissance à l’ensemble du personnel, médecins, infirmières et employés de soutien, que nous avons côtoyés à l’urgence de L’Hôpital de Montréal pour enfants. Le mardi 17 juillet, ma petite-fille Margaret Ann, « Maggie » pour les intimes, a eu un malencontreux accident au zoo de Granby, s’infligeant à un doigt une grave blessure qui nous a conduits à votre urgence.

Après notre arrivée, Maggie et ses parents ont bénéficié du soutien, de l’attention et de la considération de tous dans le cadre d’un traitement prodigué à une petite fille effrayée et une famille très anxieuse. Le personnel qui nous a aidés pour l’enregistrement et les questions d’assurance a été très efficace et utile. Au département de radiologie, le personnel s’est montré très attentif pour Maggie. J’ai été notamment impressionnée par le souci d’aider Maggie à traverser cette épreuve avec le moins de séquelles émotionnelles possible. Une thérapeute a travaillé avec Maggie pour lui expliquer ce qu’elle était pour vivre, et lui a fourni des livres et des films pour la distraire pendant les longues heures d’attente. On a pris le temps nécessaire pour insensibiliser le site de prélèvement avant d’y insérer l’aiguille. Qui plus est, les parents de Maggie étaient préoccupés à l’idée de soumettre leur fille à la sédation consciente. Le médecin de l’urgence a pris le temps de discuter du plan de traitement par téléphone avec une tante de Maggie, médecin à Pittsburgh, en Pennsylvanie. Cette conversation a donné au père de Maggie la confiance nécessaire pour autoriser cette intervention.

Œuvrant moi-même depuis plus de 30 ans dans le milieu de la santé, j’ai été extrêmement impressionnée par la volonté du personnel de ne reculer devant rien pour satisfaire notre famille. Quand on se retrouve à l’étranger, ignorant les rouages du système de santé, l’expérience peut se révéler angoissante. Cela m’a fait voir à quel point les patients et les familles sont vulnérables dans des situations inhabituelles. À titre de présidente du Medical Center’s Home Health de l’Université de Pittsburgh, cette expérience m’a rappelé les responsabilités qui m’incombent pour veiller à ce que le niveau de soins prodigués à nos patients comble leurs besoins et leurs attentes.

Veuillez transmettre nos plus sincères remerciements à tous ceux et celles qui nous ont si bien servis. Ce sont trop souvent des plaintes et des commentaires négatifs qu’entendent les intervenants en santé; je tiens à ce qu’ils sachent que leurs efforts ont été vraiment reconnus et appréciés.

Je vous prie d’agréer mes plus sincères salutations.

Penny S.  Milanovich

Vous pouvez nous faire parvenir vos lettres à info@hopitalpourenfants.com