Une nouvelle revue du Centre Universitaire de Santé McGill détaille les indices que l’Imagerie par Résonnance Magnétique peut fournir aux médecins.

Connaitre les meilleurs outils pour résoudre les mystères médicaux

Montréal, le 31 Juillet 2007 - Délivrer un diagnostic médical précis relève du même processus que résoudre un mystère policier. Tels Sherlock Holmes avec son indispensable loupe, les médecins ont besoin d’équipements d’imagerie médicale de pointe pour relever tous les indices qui leur permettront de « résoudre le cas » et de prescrire le meilleur traitement.

L’imagerie médicale prend toute son importance en pédiatrie où les petits patients ne parviennent pas toujours à expliquer ce qu’ils ressentent. Ainsi la nouvelle revue du Dr Ricardo Faingold, Directeur par interim de l’équipe de radiologie de l’Hôpital pour enfants de Montréal au CUSM, publiée dans le numéro de Juillet/Août 2007 du journal "Current problems in diagnostic radiology", décrit les meilleures techniques en IRM (Imagerie par résonnance magnétique), et certaines applications pour des pathologies du tractus urinaire de l’enfant et du fœtus.

La technique de pointe qu’est l’IRM permet d’obtenir un contraste visuel exceptionnel entre les différents types de tissus mous tels que : organes, vaisseaux sanguins, tumeurs ou kystes. Le médecin dispose ainsi d’images de grande qualité où figurent des détails qui n’auraient pas été visibles avec d’autres techniques d’imagerie médicale plus traditionnelles.

Contrairement à d’autres méthodes où l’acquisition d’images ne peut se faire que suivant un seul plan, l’IRM permet de visualiser plusieurs plans d’observation. Ils peuvent ensuite être comparés et combinés pour localiser très précisément une structure, comme la tumeur ci-dessus. De plus, comme elle n’implique pas de rayons X, l’IRM est une technique sécuritaire sans irradiation, ce qui est particulièrement important quand des enfants sont impliqués.

L’unité d’IRM de l’Hôpital pour enfants de Montréal au CUSM est reconnue pour son expertise en imagerie médicale, et elle effectue des centaines de ces examens fondamentaux tous les ans. Les techniques d’imagerie par rayons X et ultra-sons n’ont pas disparu pour autant : elles sont toujours utilisées prioritairement ; l’IRM n’intervenant que lorsque qu’une image plus détaillée est nécessaire pour le diagnostic. En partageant son expertise le Dr Faingold, qui est aussi Professeur associé en radiologie à l’Université McGill, fait en sorte que les médecins sur toute la planète aient les meilleurs outils possibles pour résoudre les mystères médicaux les plus retors.

L’Hôpital de Montréal pour enfants est l’hôpital de formation pédiatrique du Centre universitaire de santé McGill. Il est un chef de file du traitement et des soins des nourrissons, enfants et adolescents malades du Québec. L’HME assure des services de santé de haut niveau dans un vaste éventail de spécialités et fournit des soins ultra-spécialisés dans cinq champs d’expertise : cardiologie et chirurgie cardiaque; neurologie, traumatologie et neurochirurgie; recherche génétique; maladies musculo-squelettiques, notamment orthopédie et rhumatologie; psychiatrie et développement de l’enfant. Entièrement bilingue et multiculturel, l’établissement dessert dans le plus grand respect une collectivité de plus en plus diversifiée et offre ses services dans plus de 50 langues. www.hopitalpourenfants.com

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM)
est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l’échelle internationale pour l’excellence de ses programmes cliniques, de sa recherche et de son enseignement. Il est issu de la fusion de cinq hôpitaux d’enseignement affiliés à la Faculté de médecine de l’Université McGill : l’Hôpital de Montréal pour enfants, l’Hôpital général de Montréal, l’Hôpital Royal Victoria, l’Hôpital et l’Institut neurologiques de Montréal et l’Institut thoracique de Montréal. Misant sur le leadership médical acquis des hôpitaux fondateurs, le CUSM a pour objectif d’assurer aux patients des soins fondés sur les connaissances les plus avancées dans le domaine de la santé et de contribuer au progrès des connaissances. www.cusm.ca
 

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :
Isabelle Kling
Coordonnateur des communications (Recherche) Relations publiques et Communications, CUSM
514-934-1934 poste 36419
isabelle.kling@muhc.mcgill.ca