Une précision inégalée fait chuter la durée des traitements de radio-oncologie

Le CUSM inaugure l’accélérateur linéaire Novalis Tx, une première au Canada

Montréal, le 22 juin 2010 – Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) célèbre aujourd’hui une exclusivité canadienne : la mise en service d’un accélérateur linéaire Novalis Tx, conçu par Varian Medical Systems et BrainLAB, qui met à la disposition de nos professionnels un outil doté d’une précision inégalé pour traiter nos patients atteints du cancer ou d’autres maladies jusqu’ici difficilement compatibles avec la radio-oncologie, comme les troubles neurologiques. Ce nouvel appareil fera passer la durée moyenne des traitements de quatre ou cinq semaines à quelques jours seulement.

« Le CUSM s’est taillé une réputation internationale d’excellence grâce à des premières à l’échelle locale, nationale et mondiale », a déclaré l’honorable Arthur T. Porter, directeur général et chef de la direction du CUSM. « Nous sommes fiers d’être à nouveau à l’avant garde avec l’acquisition du Novalis Tx ; cela témoigne de notre vision pour le Centre du cancer au Campus Glen et de notre engagement envers les meilleurs soins pour la vie pour nos patients. »

La plateforme Novalis Tx intègre les technologies d’imagerie, de planification thérapeutique et de prestation de traitement de premier ordre, ce qui permet aux médecins d’effectuer rapidement des radiochirurgies ultra-précises guidées par l’image. Elle constitue véritablement un outil multi-facettes permettant de suivre l’évolution de la tumeur d’une séance à l’autre pour adapter les traitements, et d’administrer d’importantes doses de radiations à des zones très restreintes pour réduire les séquelles aux tissus et organes environnants.

« Lorsqu’on dispense ces traitements dans des régions situées à proximité de structures délicates comme le foie, la moelle épinière ou le nerf optique, nous avons besoin du niveau de précision offert par la plateforme Novalis Tx », affirme la Dre Carolyn Freeman, radio-oncologue en chef, CUSM. « Ainsi, cet équipement nous permet de s’attaquer aux cancers du poumon dès les premiers stades et aux cancers du foie, ce qui était auparavant impossible. Il nous procure des outils de guidage d’image et une capacité de traitement par faisceaux sculptants incomparables et le niveau de précision nécessaire pour protéger les tissus sains du patient pendant une intervention radiochirurgicale.»

La plateforme Novalis Tx est pourvue d’un puissant accélérateur linéaire qui pivote autour du patient pour produire des faisceaux thérapeutiques sous pratiquement tous les angles. Une série de puissants outils de guidage d’image et de gestion du mouvement fournit aux cliniciens de l’information détaillée sur la forme, la dimension et la position de la lésion ciblée, oriente l’installation et la position du patient et suit le mouvement en cours de traitement. Un collimateur multilame à haute définition façonne les faisceaux pour qu’ils adoptent la forme de la tumeur, sous tous ses angles.

Afin d’assurer la précision des traitements, la plateforme Novalis Tx intègre trois systèmes d’imagerie. « L’un nous fournit de l’information sur l’emplacement précis et la forme de la tumeur avant le traitement, tandis que le deuxième suit les mouvements pendant le traitement afin que nous puissions rajuster nos cibles si le patient bouge, ne serait-ce que de quelques millimètres. Quant au troisième, il nous permet de vérifier la précision du traitement. Il y a aussi des outils pour synchroniser le traitement avec la respiration normale du patient, ce qui est utile pour compenser le mouvement lorsqu’on effectue un traitement autour ou même à l’intérieur des poumons », explique Horacio Patrocinio, physicien médical au service de radio-oncologie du CUSM.

Après plusieurs mois de construction, d’installation et de simulations, l’appareil est maintenant opérationnel et a commencé à traiter ses premiers patients. Ce nouvel équipement vient compléter l’offre de services du département de radio-oncologie du CUSM à l’Hôpital général de Montréal qui est déjà reconnu pour l’excellence de ses services. Ce département s’est d’ailleurs mérité une désignation suprarégionale de niveau 4, le plus haut niveau accordé par la Direction de la lutte contre le cancer, attestation de soins d’exception, d’innovation et de travaux de recherche remarquables.

L’acquisition de l’accélérateur linéaire Novalis Tx a été possible grâce au soutien financier du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

 

À propos du CUSM

Le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) est un centre hospitalier universitaire intégré, reconnu à l'échelle internationale pour l'excellence de ses soins, de sa recherche et de son enseignement. Il vise à assurer un continuum de soins pour la population et est associé à la faculté de médecine de l’Université McGill. Les hôpitaux partenaires – L'Hôpital de Montréal pour enfants, l'Hôpital général de Montréal, l'Hôpital Royal Victoria, l'Hôpital neurologique de Montréal, l'Institut thoracique de Montréal et l’Hôpital Lachine – valorisent une démarche multidisciplinaire pour les patients de tous âges, des techniques et des pratiques novatrices, des partenariats stratégiques et le leadership en matière de transfert des connaissances. Le CUSM a entrepris un projet de redéploiement de 2,25 milliards de dollars sur les campus Glen, de la Montagne et Lachine en vue d’offrir aux professionnels de la santé un environnement efficace et d’assurer aux patients et à leurs familles les meilleurs soins pour la vie. Ces campus appliquent également des pratiques exemplaires de développement durable, notamment au regard des normes LEED® et BOMA BESt. www.cusm.ca www.cusm.ca/construction

Pour plus d’information, prière de communiquer avec :

Julie Paquet
Affaires publiques et planification stratégique
514 934-1934, poste 71684
julie.paquet@muhc.mcgill.ca