À vos marques, prêts… partez! Transformer l’orthophonie au Québec

Les efforts d’un clinicien pour transformer le système de santé

Par Leetal Cuperman, orthophoniste à L’HME

Au Québec, environ 55 000 enfants sont aux prises avec des problèmes de langage. Le temps d’attente moyen pour obtenir une évaluation est de un an, tandis que l’attente pour un traitement est de deux ans. Je considère que cette situation est inacceptable, et c’est pourquoi j’ai décidé d’agir.  

Dans mon domaine de spécialité, il est devenu trop habituel d’évaluer un enfant sans jamais le traiter. Comme clinicien, je trouve cette situation très préoccupante. Il y a 12 mois, j’ai donc décidé de me recentrer. Au lieu de m’indigner de ce qui ne tournait pas rond dans le système de santé, j’ai commencé à penser à ce qui pourrait l’améliorer. À quoi ressemblerait un système de santé extraordinaire? Une semaine d’attente pour une évaluation, et un mois d’attente pour un traitement – voilà ma vision et les raisons pour lesquelles j’ai lancé À vos marques, prêts… partez!, une campagne pour inciter le Ministère de la Santé et des Services sociaux à mettre tout en œuvre pour diminuer les temps d’attente dans la province.

Jusqu’à maintenant, les résultats ont été très positifs. J’ai demandé à des parents d’écrire une lettre décrivant les conséquences de ces attentes sur leurs enfants et sur eux-mêmes. L’Association québécoise des orthophonistes et audiologistes s’est jointe à ma compagne et a demandé à tous ses membres d’inciter les parents qu’ils servent à participer à cette campagne de lettres. Et à ce jour, j’ai déjà reçu une trentaine de lettres.

En février, j’ai rencontré le député de Notre-Dame-de-Grâce, Monsieur Russell Copeman, aussi adjoint parlementaire au ministre de la Santé et des Services sociaux. Je l’ai informé de cette situation déplorable et des répercussions que ces temps d’attente ont sur les enfants qui éprouvent des problèmes de communication et sur leur famille, notamment :
  • le sentiment de frustration et d’impuissance à aider leurs enfants
  • le fait de devoir se tourner vers les services privés et payer, alors qu’ils ne le devraient pas
  • l’inquiétude quant aux aptitudes futures de leur enfant à évoluer à l’école et en société.
Je sais que les problèmes en orthophonie pédiatrique sont complexes, et je ne prétends pas avoir toutes les réponses. Je sais également que je ne peux pas réussir seul. Mais, le projet À vos marques, prêts… partez! me tient à cœur, de sorte que je vais continuer à m’investir pour lui et à en parler au plus grand nombre de personnes possible jusqu’à ce que j’atteigne mes objectifs : une semaine pour une évaluation en orthophonie, et le début du traitement en un mois.

Si vous désirez joindre vos efforts aux miens pour le projet À vos marques, prêts… partez!, appelez-moi au 514 412 4400, poste 22912, ou écrivez-moi à leetal.cuperman@muhc.mcgill.ca.

Ensemble, nous pouvons faire une énorme différence dans la vie de centaines d’enfants.