Q : J’ai découvert récemment que ma fille visitait des sites Web pro-anorexie, qui lui ont été conseillés par une amie à l’école.