Douleur chronique pédiatrique (Clinique de douleur chronique pédiatrique)

La Clinique de douleur chronique de l’Hôpital de Montréal pour enfants a pour mission d’aider les patients et les familles à mieux gérer les facteurs physiques, psychologiques, spirituels et sociaux associés à des conditions médicales complexes.

Dep

Qui nous sommes

La Clinique de douleur chronique de l’Hôpital de Montréal pour enfants a pour mission d’aider les patients et les familles à mieux gérer les facteurs physiques, psychologiques, spirituels et sociaux associés à des conditions médicales complexes. Nos patients peuvent éprouver toute une gamme de symptômes de douleur chronique incluant : maux de tête; douleurs abdominales, douleurs thoraciques et douleurs dans les membres supérieurs et inférieurs;  douleurs au dos, au cou et aux épaules; syndrome douloureux régional complexe et douleur répandue ou diffuse. L’équipe multidisciplinaire de la clinique traite les patients aux prises avec ces problèmes (et leur famille) dans le but de leur offrir les meilleurs soins possible.

Notre histoire

La Clinique de douleur chronique de l’Hôpital de Montréal pour enfants a été inaugurée en 1993 en tant que service multidisciplinaire pour les enfants souffrant de douleurs chroniques. L’objectif initial de la clinique était de s’intéresser tout particulièrement aux défis associés à la douleur.

 

En 1997, la clinique a adapté son modèle, encore en usage aujourd’hui, pour que les spécialistes se réunissent et interrogent ensemble les patients et les familles. Les patients qui sont vus à la clinique rencontrent tous les membres de l’équipe afin que tout le monde soit au courant des discussions sur les traitements offerts et puisse analyser les résultats de concert.

 

Au fil des années, le nombre de demandes de consultation à la clinique a augmenté pour atteindre environ 120 nouveaux patients et 400 visites par année. Le temps d’attente pour être reçu à la clinique ne dépasse pas trois mois. Entre les visites cliniques, les patients bénéficient d’interventions en psychologie et en physiothérapie; une travailleuse sociale et une infirmière clinicienne spécialisée apportent aussi leur soutien aux parents.

Notre équipe

Cinq spécialistes forment le noyau de l’équipe de prise en charge de la douleur, soit un anesthésiste pédiatre, un psychologue, une physiothérapeute, une travailleuse sociale et une infirmière clinicienne. Ces cinq professionnels ont une grande expérience pour aider les patients souffrant de douleurs chroniques et leur famille. L’équipe compte aussi sur l’aide de consultants d’autres disciplines médicales, comme la chirurgie, la psychiatrie, la gastro-entérologie, la rhumatologie, l’urologie, la neurologie et la radiologie.

 

Chef de département :

  • Dr Pablo Ingelmo, département d’anesthésie, directeur, prise en charge de la douleur chronique

 

Membres du personnel :

 

Personnel clinique

  • Dr Yves Beaulieu, psychologue 
  • Rachel Gauvin, physiothérapeute 
  • Stephanie Stabile, travailleuse sociale
  • Rebecca Pitt, infirmière clinicienne

 

Associés de recherche clinique

  • Gonzalo Rivera (2014-2016)
  • Eduardo Vega Perez (2016-2017)
  • Victor Hugo Gonzalez Cardenas (2017-2018)
  • Marta Somaini (2018-2019)  

 

Résidents en psychologie

  • Vanessa Iacono (2017-2018)
  • Chelsea de Estrela (2017-2018)

 

Recherche et éducation

  • Dre Nada Mohammed, coordonnatrice de la recherche clinique
  • Anna Radzioch Guérin, coordonnatrice du projet éducatif
  • Christina Rosmus, conseillère pédagogique

 

Administration

  • Cindy Grenier, administration, service de douleur chronique
  • Rita Barrafato, technicienne administrative
  • Pina Diana, directrice des services d’anesthésie et d’inhalothérapie
Milieu de soins

Les patients souffrant de douleurs chroniques sont vus dans la salle clinique de la Clinique Sud, qui offre un milieu calme au patient, à la famille et à l’équipe de soins en plus d’être assez grande pour accueillir un fauteuil roulant au besoin. Après la première visite avec l’équipe, le patient est suivi individuellement, selon ses besoins, par les membres de l’équipe dans leur propre milieu de travail. Par exemple, en physiothérapie[JL1] , il s’agit du gymnase; en psychothérapie, ce sont des salles de thérapie individuelles; et en travail social, les interventions ont lieu dans le salon des familles ou par téléphone.

 

Nos services

·       Interventions en physiothérapie

Ce type de traitement consiste à aider le patient à retrouver un fonctionnement normal par le reconditionnement, l’utilisation de traitements par laser et ultrasons, ou des exercices adaptés comme les exercices d’étirement, de renforcement et d’endurance.

·       Interventions en psychologie

Ce type de traitement se concentre sur la relaxation, le développement de stratégies d’adaptation, et les techniques et adaptations cognitivo-comportementales comme la rétroaction biologique (technique de traitement qui consiste à apprendre aux patients à améliorer leur santé en se servant des signaux de leur propre corps).

·       Interventions médicales

Ce type de traitement peut inclure des médicaments ou des blocs diagnostiques et thérapeutiques localisés (traitement médicamenteux visant une partie précise du corps) pour contrôler la douleur. La communication et le partage d’informations détaillées entre les patients et les membres de l’équipe sont essentiels au succès de ce type de plan de traitement.

·       Programme d’évaluation QST

Le test sensoriel quantitatif (QST) est une méthodologie clinique qui repère les altérations dans les processus facilitateurs de la douleur (c.-à-d., sensibilisation périphérique et centrale). Avec le QST, le paradigme de modulation de la douleur conditionnée (MDC) est utilisé pour évaluer l’efficacité des voies inhibitrices de la douleur endogène. L’étendue de l’inhibition de la douleur pendant le conditionnement reflète l’efficacité du système de contrôle inhibiteur diffus nociceptif (CIDN). L’évaluation des mécanismes de douleur sous-jacents avec le QST et la MDC dans le cadre d’une évaluation clinique standard facilite la prise de décision concernant le traitement pharmacologique par rapport à un traitement de la douleur personnalisé basé sur les mécanismes.

·       Interventions en soins infirmiers

L’infirmière est le pôle de communication de l’équipe; elle offre du soutien aux familles et facilite la coordination entre l’équipe et les patients. L’infirmière met les enfants et les familles en contact avec les autres membres de l’équipe suivant l’évolution des problèmes, elle supervise en continu les réactions au traitement et les effets secondaires, elle collabore avec les familles et les membres de l’équipe pour mettre à jour les plans et les objectifs de traitement, et elle établit des liens avec les professionnels de la santé des centres de soins primaires.

·       Travail social

La travailleuse sociale fait le lien entre l’hôpital et l’école. Avec les autres membres de l’équipe, elle peut fournir la formation nécessaire et les outils aux écoles pour permettre à l’enfant qui souffre de douleurs chroniques d’aller régulièrement à l’école. L’influence des travailleurs sociaux sur l’efficacité du traitement porte aussi sur les efforts thérapeutiques faits auprès des parents.

Référer un patient 

Numéro de salle : A 02.2227, site Glen
Pour prendre un rendez-vous ou joindre le bureau : 514-412-4448
Télécopieur : 514- 412-4341