Neurophysiologie

Les enfants se présentent au département de neurophysiologie pour subir des tests de dépistage et de mesure liés à des symptômes d’épilepsies, de troubles paroxystiques ou de maladies neuromusculaires.

Vertical Tabs

Notre histoire

Le département de neurophysiologie clinique de l’Hôpital de Montréal pour enfants (HME) a été l’une des premières unités d’électroencéphalographie (EEG) en Amérique du Nord à se consacrer exclusivement aux enfants.

Le département de neurophysiologie de l’HME a été baptisé du nom de la regrettée Dre Katherine Metrakos, qui a succédé à Herbert Jasper comme directrice du Laboratoire de neurophysiologie et a fondé la première Clinique des troubles convulsifs.

Travaillant à l’HME, la Dre Metrakos et son mari, Julius D. Metrakos, Ph. D., ont aidé à façonner notre compréhension actuelle des différentes épilepsies et des voies qu’elles empruntent. Reconnus dans le monde entier comme des chefs de file de l’investigation génétique de l’épilepsie, ils ont fait le pont entre le travail de William Lennox, pionnier dans l’utilisation de l’EEG en épilepsie, et l’émergence actuelle de la recherche génétique sur l’épilepsie.

Au début des années 1980, le Dr Bernard Rosenblatt a mis sur pied le premier laboratoire de potentiel évoqué, utilisant l’EEG et l’ordinateur pour stimuler différentes modalités comme la vision et l’audition. Ces techniques de pointe ont permis de poser des diagnostics qui nous paraissaient impossibles, comme évaluer l’audition d’un nouveau-né. Avec le Dr John Guttmann, il a développé l’une des premières unités de soins intensifs néonatals spécialisées dans le dépistage de l’épilepsie.

En 1985, le département de neurophysiologie clinique de l’HME a été l’un des premiers à utiliser les potentiels évoqués somatosensoriels (PES) pour le monitorage des chirurgies rachidiennes et orthopédiques.

Notre équipe

Le personnel du département de neurophysiologie est spécialisé en électroencéphalographie (EEG) pour les bébés et les enfants, dont les tests ne sont pas lus de la même façon que ceux des adultes. Nous disposons présentement de huit technologues certifiés, avec différentes spécialisations et aptitudes en monitorage. Nous sommes aussi un centre de formation pour tous les technologues de la région.

Tous nos médecins sont certifiés en électroencéphalographie (EEG), et ont une expertise en EEG pédiatrique de la période néonatale à l’adolescence. Tous lisent les électroencéphalogrammes : le Dr Rosenblatt et la Dre Dilenge se spécialisent dans la lecture des potentiels évoqués, et la Dre Poulin fait la lecture des électromyogrammes (EMG).

Personnel

Milieu de soins

Le département de neurophysiologie de l’HME est situé dans les laboratoires Dre Katherine Metrakos à l’HME. Cependant, nos médecins et nos technologues travaillent souvent de concert avec d’autres départements de l’hôpital, en particulier en chirurgie pour assurer le monitorage en salle d’opération.

Nos médecins traitent tous les troubles neurologiques (l’épilepsie étant considérée comme un trouble), et répondent souvent dans l’hôpital aux situations d’urgence mettant en cause des enfants aux prises avec de longs épisodes d’épilepsie.

Maladies et traitements

Les enfants se présentent au département de neurophysiologie pour subir des tests de dépistage et de mesure liés à des symptômes d’épilepsies, de troubles paroxystiques ou de maladies neuromusculaires.

Nos médecins soignent des patients aux prises avec des problèmes d’épilepsie, des tumeurs, des syndromes divers, des troubles paroxystiques ou des maladies neuromusculaires. Notre équipe soigne aussi les blessures graves au cerveau, les encéphalites virales, les méningites et les encéphalites associées à la grippe.

Nos médecins s’occupent aussi de tous les troubles neurologiques (l’épilepsie étant considérée comme un trouble), et répondent souvent dans l’hôpital à des situations d’urgence mettant en cause des enfants aux prises avec de longs épisodes épileptiques.

L’une des principales responsabilités du département de neurophysiologie est d’évaluer les cas éventuels d’épilepsie. Les membres de l’équipe qui déterminent l’admissibilité d’un enfant au programme chirurgical d’épilepsie évaluent l’épilepsie rebelle, qui se définit comme l’épilepsie d’un enfant qui résiste à trois médicaments ou plus.

L’électroencéphalographie (EEG) mesure l’activité électrique du cerveau. Le personnel du laboratoire d’EEG fait de la recherche sur les enfants aux prises avec des troubles paroxystiques comme l’épilepsie ou les convulsions. Les tracés (enregistrements) d’EEG permettent d’obtenir des données en cas de troubles métaboliques, d’asphyxie et de traumatisme crânien pédiatrique, ou pour des cas postopératoires.

L’électromyographie (EMG) est une technique qui permet d’évaluer et d’enregistrer l’activité électrique produite par les muscles squelettiques. Le personnel du laboratoire d’EMG procède à l’analyse des maladies neuromusculaires chez les enfants. Des services de monitorage pour les départements de neurochirurgie et d’orthopédie sont aussi offerts.

Le potentiel évoqué est la réponse électrique du cerveau à un stimulus sensoriel. On mesure le potentiel évoqué chez un enfant pour voir comment il réagit à une situation donnée quand le stimulus est généré dans un environnement médical contrôlé. On peut utiliser l’EEG ou l’EMG pour mesurer les niveaux d’activité pendant un test de potentiel évoqué.

Programmes et services

L’équipe de neurophysiologie de l’Hôpital de Montréal pour enfants offre un éventail complet de services d’investigation en électroencéphalographie, potentiel évoqué et électromyographie. Notre équipe est fière de faire partie du meilleur programme provincial de chirurgie épileptique, qui contribue à sauver des vies et à soigner avec succès des enfants auparavant inopérables.

Électroencéphalographie

L’électroencéphalographie (EEG) est une technique qui permet d’enregistrer l’activité électrique du cerveau à l’aide d’électrodes placées le long du cuir chevelu. L’équipe d’EEG offre toute une gamme de services comme l’EEG de routine, le monitorage EEG sur vidéo en consultation externe, le monitorage à domicile et le monitorage EEG sur vidéo pour les patients hospitalisés (EEG de surface ou de profondeur).

Le laboratoire de l’HME effectue plus de 3000 EEG par année, incluant les EEG de routine et les enregistrements de longue durée (trois à six heures) en consultation externe, la télémétrie à domicile et 600 EEG par télémétrie sur vidéo.

Le département a deux lits de monitorage EEG, utilisés essentiellement pour évaluer si un patient est candidat à la chirurgie de l’épilepsie. Nous pouvons faire un enregistrement de surface ou de profondeur à l’aide de grilles implantées (électrodes implantées chirurgicalement pour des enregistrements allant de 5 à 14 jours).

Le laboratoire dispose maintenant d’installations pour lire les tracés urgents à distance, même les tracés obtenus à domicile. Les médecins peuvent observer les tracés à long terme, les tracés pédiatriques et d’autres tracés en temps réel.

Potentiels évoqués

La mesure des potentiels évoqués est une technique non effractive qui permet d’enregistrer et de cartographier l’activité du cerveau humain. L’HME procède à plus de 400 tests de potentiels évoqués par année. Ces tests sont faits pour évaluer les fonctions auditives, somatosensorielles et visuelles. Le laboratoire possède une expertise spécifique dans les potentiels évoqués somatosensoriels et auditifs néonatals.

Électromyographie

L’électromyographie (EMG) est une technique qui permet d’évaluer et d’enregistrer l’activité électrique produite par les muscles squelettiques. Le laboratoire d’EMG peut analyser une variété de maladies neuromusculaires chez les enfants. On offre aussi des services de monitorage pour les départements de neurochirurgie et d’orthopédie

L’électrocorticographie (ECoG), ou EEG intracrânienne (EEGi) est une technique d’enregistrement de l’activité électrique du cortex cérébral faite au moyen d’électrodes placées directement sur la surface exposée du cerveau. L’ECoG peut se faire soit en salle d’opération lors d’une intervention chirurgicale (EcoG peropératoire), soit hors du bloc opératoire (EcoG extra-opératoire). En cas d’urgence, cette procédure est utilisée pour explorer l’anatomie fonctionnelle du cerveau, cartographier les aires de la parole et identifier les zones du cortex somatosensoriel et somatomoteur qui ne peuvent être retirées chirurgicalement.

Stimulation du nerf vague (VNS)

En général, la stimulation du nerf vague est utilisée pour traiter l’épilepsie quand toutes les autres solutions de traitement ont été épuisées. La stimulation du nerf vague sert aussi de traitement pour la dépression en plus de faire l’objet d’études pour des pathologies comme la sclérose en plaques, la migraine et la maladie d’Alzheimer.

 

Référer un patient 

Salle : A 02.2227, site Glen

Prendre un rendez-vous : 514-412-4471
Télécopie : 514-412-4225