Activités hivernales

Le patinage sur glace, le ski, la planche à neige, la motoneige et la traine sauvage sont des activités amusantes lors d’une belle journée d'hiver. Mais les parents et les enfants doivent être conscients des dangers possibles que posent ces activités. 

Le département d'urgence de L'Hôpital de Montréal pour enfants voit une moyenne de 500 blessures reliées   aux activités hivernales. Certaines des blessures communes incluent : les traumatiques crânien, les fractures, les blessures abdominales et pelviennes, aussi bien que les blessures dentaires.

Patin

  • S’assurer que les patins sont de la bonne taille et soutenir le pied et la cheville ;
  • S’assurer que les lames sont aiguisées ;
  • Porter un casque recommandé pour le hockey. Considérez l’utilisation de protecteurs pour les genoux, les poignets et les coudes ; 
  • Pratiquer l’activité dans un endroit identifié à cet effet et vérifiez les conditions de la glace ;
  • Superviser les jeunes enfants et les débutants.

Le ski et la planche à neige

  • S’assurer que l’équipement est de la bonne taille, est bien ajusté et répond aux normes de sécurité ;
  • Porter un casque de ski ou de planche à neige, des lunettes de sécurité. Considérer porter des protège-coudes et des protège-genoux ;  Pour plus de détails sur comment choisir un casque, visitez : http://www.moncasque.ca/choisir.html
  • Skier seulement dans les zones identifiées à cet effet ;
  • Éviter les pentes qui dépassent le niveau d’habileté de l’enfant ;
  • S’assurer que les enfants reçoivent les directives appropriées sur l’utilisation de l’équipement avant entreprendre l’activité ;
  • Vérifier les conditions de la pente.  Les surfaces glacées sont dangereuses. Cliquez ici pour des détails sur les conditions météorologiques et la condition des surfaces des pentes à travers le Québec ;
  • Faire attention aux autres skieurs ou planchistes sur la pente pour éviter des collisions.
Les programmes de traumatologie de l'Hôpital de Montréal pour enfants défendent l'utilisation obligatoire de casques de ski. Une lettre à l'éditeur de Montreal Gazette, par Debbie Friedman, directrice traumatologie de L'HME: Enough talk it is time for action,  (anglais). 

Traîne sauvage

Les parents, les éducateurs doivent :

  • Superviser les glissades des jeunes enfants ;
  • Utiliser des traîneaux et des traînes sauvages qui se contrôlent facilement ; 
  • Éviter des pentes qui dépassent le niveau d’habileté de l’enfant. Rechercher les collines à pente douce pour les plus jeunes enfants ;
  • S’assurer que les enfants ne glissent que dans les zones identifiées à cet effet ;
  • Vérifier la surface de la pente ; les surfaces glacées sont dangereuses ;
  • Vérifier la présence d’obstacles, comme des bancs de parc, des arbres, des ballots de foin, ou des clôtures ;
  • S’assurer qu’il y a assez d’espace au bas de la colline pour que le toboggan s’arrête seul ;
  • Éviter d’asseoir trop d’enfants sur le traîneau, et suivre les recommandations du fabricant.

Enseignez aux enfants à :

  • Porter un casque protecteur (pour le ski ou le hockey). Un traumatisme crânien peut se produire lors d'une collision à grande vitesse ;
  • Gare aux foulards. Optez pour un cache-cou ;
  • Rester toujours assis, face vers l’avant.  Ne jamais se tenir debout ;
  • Si la traîne sauvage est hors contrôle, de rouler sur le côté pour débarquer, sans jamais essayer de l’arrêter avec les mains ou les pieds ;
  • S’enlever du chemin au bas de la pente pour éviter les collisions avec les autres ;
  • Glisser toujours pendant le jour. La plupart des blessures se produit à la fin de l’après-midi ou dans la soirée ;  
  • Ne jamais faire de traîne sauvage dans la rue.

Motoneige

La popularité de la motoneige augmente avec les années. Afin de profiter en sécurité de cette activité la Fédération Des Clubs De Motoneigistes Du Québec vous demander de suivre les 5 règles suivantes :

  • Sillonner les sentiers balisés à la vitesse indiquée
  • S'abstenir de boire et conduire
  • Serrer à droite en tout temps
  • S'immobiliser aux traverses de routes
  • Suivre en respectant une distance raisonnable

Articles d'intérêt

Révisé par des spécialistes en traumatologie de L'Hôpital de Montréal pour enfants
Dernière mise à jour : juillet 2013, janvier 2016