Le Centre Jeremy Rill, une référence provinciale en matière de mort subite du nourrisson

Le Centre Jérémy Rill de l’Hôpital de Montréal pour enfants célèbre cette année son 20e anniversaire. En 1986, M.Eric Rill et Mme Andrée Lagannière, parents de Jeremy décédé du syndrome de mort subite du nourrisson, ont voulu et permis la création de centre afin que des professionnels de la santé puissent venir en aide aux parents qui vivent un tel choc.
 
Le vœu des parents de Jeremy c’est réalisé. Travaillant de très près avec le bureau du Coroner, l’équipe du centre Jeremy Rill est avertie des décès et peut ainsi débuter le suivi auprès de familles en deuil partout au Québec. L’équipe offre un soutien téléphonique en plus de remettre de la documentation sur les ressources pour le deuil et des livres et cassettes créées spécifiquement à l’intention de familles qui font face à la mort subite du nourrisson. Le personnel du Centre souligne également l’anniversaire de naissance et le l’anniversaire de la mort de l’enfant décédé en envoyant des cartes personnalisées. «Les parents nous disent souvent que nous sommes parfois les seuls à marquer ces anniversaires difficiles et ils l’apprécient beaucoup», confie Dre Aurore Côté, médecin à l’Hôpital de Montréal pour enfants.
 
En plus du soutien aux parents, le centre a complété d’importantes recherches épidémiologiques au Québec. La mort subite du nourrisson se définit comme la mort de façon subite et inattendue d’un enfant apparemment en parfaite santé. En 1986, la majorité des cas du syndrome de mort subite du nourrisson étaient inexpliqués. «Aujourd’hui, grâce à des enquêtes approfondies, nous réussissons à trouver une cause dans près de 40% des cas et lorsqu’on trouve la cause d’un décès dans une famille, on peut parfois en prévenir d’autres dans cette famille», affirme Dre Côté.
 
Il existe deux facteurs de risque majeurs que l’on peut éviter afin de protéger son bébé :
  • Le tabagisme maternel durant la grossesse.
  • La position du sommeil de l’enfant sur le ventre.