Le bégaiement chez les enfants

La plupart des enfants deviennent très bavards lorsqu’ils acquièrent leurs aptitudes langagières pendant la petite enfance. Certains enfants répètent même certaines syllabes et certains mots. Ont-ils un problème de bégaiement pour autant ? Pamela, de watchmojo.com, s’entretient avec Lisa Massaro, orthophoniste à L’Hôpital de Montréal pour enfants, du moyen de repérer et de vaincre les symptômes de bégaiement chez les enfants.
 
Pamela : Quel conseil donnez-vous aux parents qui pensent que leur enfant bégaie ?
 
Lisa Massaro : La première chose à faire, et peut-être la meilleure, consiste à observer ce qui se passe, à évaluer mentalement si le problème fluctue au fil du temps, s’il est cyclique, s’il se répète tous les jours et à noter les situations qui semblent aggraver le bégaiement. Ils doivent établir ces facteurs tout en se concentrant sur ce que leur enfant dit plutôt que sur la manière dont il le dit. Ils doivent s’assurer de ne pas donner ce qu’ils croient être des conseils utiles, comme « ralentit », « prend une grande respiration », « pense avant de parler », et éviter de terminer les phrases de l’enfant, parce qu’en réalité, ils ne l’aident pas et risquent même d’accroître son bégaiement à long terme. Lorsqu’ils remarquent que le bégaiement perdure depuis plus de six mois, nous leur suggérons de consulter un orthophoniste pour faire évaluer leur enfant. Les familles qui attendent la fin de cette période de six mois pour voir s’il s’agit d’une phase transitoire et si l’enfant cessera de bégayer de lui-même peuvent profiter d’un conseil général : s’assurer de l’encadrer par des routines bien établies. Par exemple, l’enfant devrait se coucher à la même heure tous les soirs et manger à la même heure tous les jours. Les parents doivent également s’assurer de maintenir une discipline constante et juste. De plus, les enfants qui bégaient ont besoin de beaucoup de repos.
 
Si vous désirez voir l’entrevue complète avec Lisa Massaro, en anglais, cliquez ici.